Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Vers une ouverture dans le vert, espoirs quant au nouveau plan de relance

AOF - 01 octobre 2020


(AOF) - Après leur repli du mois de septembre, les marchés actions américains sont attendus dans le vert pour ce premier jour d’octobre. Les investisseurs veulent croire qu’un accord puisse enfin être trouvé entre Républicains et Démocrates sur un nouveau plan de relance. Le gouvernement Trump propose un nouveau plan de 1 500 milliards de dollars. Les statistiques du début d’après-midi se sont révélées diverses et variées. Côté valeurs, les résultats de PepsiCo et Bed Bath & Beyond seront arbitrés. Vers 15h15, les futures sur le Dow Jones et le Nasdaq Composite prennent respectivement 0,56% et 1,33%.

Hier à Wall Street


Les marchés actions américains ont terminé dans le vert mercredi soir. Les investisseurs ont salué la reprise des négociations au Congrès sur le plan de relance, ainsi que la publication de statistiques au-dessus du consensus, notamment le rapport ADP sur l'emploi et les PMI de Chicago, reléguant ainsi au second plan la montée des inquiétudes au sujet d’une potentielle seconde vague pandémique. Le Dow Jones a ainsi gagné 1,20% et le Nasdaq Composite, 0,74%. Sur le mois de septembre, ils ont reculé respectivement de 2,28% et 5,16%, leur plus mauvaise performance depuis mars.

Les chiffres macroéconomiques


L'indice des prix PCE, la mesure préférée de l'inflation de la Fed, a progressé de 0,3% en août 2020 sur un mois, en ligne avec le consensus Briefing.com de +0,3% et +0,4% en juillet. Hors les éléments volatils que sont l'énergie et l'alimentation (core), l’indice a augmenté de 0,3%, également en ligne avec le consensus Briefing.com de +0,3% et +0,4% en juillet.

Les revenus des ménages ont baisse de 2,7% en août 2020 contre +0,5% en juillet et un consensus Reuters de -2,4%. En parallèle, leur consommation a progressé de 1%, à comparer avec un consensus Reuters de +0,8% et +1,5% en juillet.

Aux Etats-Unis, 837 000 inscriptions hebdomadaires au chômage ont été enregistrées au cours de la semaine du 26 septembre, contre un consensus Reuters de 850 000 et 873 000 (chiffre révisé de 870 000) la semaine précédente.

Aux Etats-Unis, les investisseurs prendront connaissance du PMI manufacturier (Markit) à 15h45. L'indice des directeurs d'achat (ISM) pour le secteur manufacturier en septembre et les dépenses de construction en août seront, pour leur part, publiés à 16h00.

Les valeurs à suivre

ALPHABET (Google)

Alphabet Inc. va commencer à payer certains médias pour qu'ils affichent leurs contenus sur son application d'informations. L'entreprise a mis de côté plus d'un milliard de dollars pour couvrir les trois premières années du programme, et va le prolonger au-delà, a déclaré Google jeudi dans un communiqué.

AMERICAN AIRLINES

Dans un contexte difficile, marqué par la crise du Covid-19, American Airlines va commencer dès jeudi à mettre au chômage technique 19 000 employés. C'est ce qu'a expliqué la compagnie aérienne dans une lettre adressée à ses salariés. Cette décision intervient alors que l'aide fédérale dont bénéficiait le secteur aérien a expiré mercredi et que nouvelles mesures tardent à être adoptées par le Congrès américain. En cas d'avancées en la matière dans les prochains jours, la compagnie aérienne américaine pourrait revenir sur sa décision.

BANQUES AMERICAINES

En raison de l'incertitude économique persistante liée au coronavirus, le Conseil de la Réserve fédérale a annoncé qu'il prolongerait pour un trimestre supplémentaire plusieurs mesures visant à garantir que les grandes banques maintiennent un niveau élevé de capitaux. Au quatrième trimestre, les grandes banques - celles dont les actifs dépassent 100 milliards de dollars - se verront interdire de procéder à des rachats d'actions. En outre, les paiements de dividendes seront plafonnés et liés à une formule basée sur les résultats récents

BED BATH & BEYOND
Bed Bath & Beyond a publié un bénéfice supérieur aux attentes, soutenu par les ventes en ligne de produits pour la maison. Le droguiste a réalisé un bénéfice net de 217,9 millions de dollars contre une perte de 138,8 millions un an auparavant. Le chiffre d'affaires a reculé de 1,2% à 2,69 milliards. Le marché tablait sur 2,6 milliards.

FORD
Ford a annoncé la nomination de John Lawler en tant que nouveau directeur financier avec effet immédiat. Ce dernier a passé 30 ans au sein du constructeur automobile américain et était responsable jusqu’ici de la branche véhicules autonomes.

PEPSICO
PepsiCo Inc. a publié un bénéfice par action ajusté de 1,66 dollar au troisième trimestre de son exercice 2020, au-dessus du consensus FactSet de 1,49 dollar. Les revenus de la multinationale américaine spécialisée dans le secteur agroalimentaire sur la période ressortent à 18,091 milliards de dollars, supérieur à l'attente des analystes de 17,226 milliards. L'entreprise précise qu'elle anticipe désormais un bénéfice par action ajusté de 5,5 dollars contre un consensus FactSet de 5,36 dollars.

UNITED AIRLINES
Dans un contexte difficile, marqué par la crise du Covid-19, United Airlines va débuter le licenciement d’environ 13 000 employés. Cette décision intervient alors que l’aide fédérale dont bénéficiait le secteur aérien a expiré mercredi et que des nouvelles mesures tardent à être adoptées par le Congrès américain. En d’avancées en la matière dans les prochains jours, la compagnie aérienne américaine pourrait revenir sur sa décision.