Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Wall Street attendu en territoire positif, le pétrole rebondit vigoureusement

AOF - 13 juin 2019


(AOF) - Les marchés américains devraient ouvrir dans le vert jeudi, dans un contexte marqué par un net rebond des cours du pétrole. L'or noir est soutenu par le regain de tensions dans le golfe d’Oman. Deux pétroliers ont potentiellement été attaqués, ravivant la crainte de difficultés d’approvisionnement de pétrole. Côté statistiques, les inscriptions au chômage ont progressé plus que prévu et les prix à l’importation ont reculé. Le conflit commercial sino-américain demeure en arrière-plan. Vers 15h, les futures sur le Dow Jones et le Nasdaq avancent respectivement de 0,29% et 0,33%.

Hier à Wall Street


Les marchés actions américains ont clôturé en légère baisse. Les inquiétudes concernant les répercussions des tensions commerciales sur la croissance mondiale demeurent. Côté macroéconomie, les investisseurs ont pris connaissance d’une inflation de base inférieure aux attentes au mois de mai. L’indicateur, qui pourrait fournir un argument de plus en faveur d’une baisse des taux de la Fed, a permis à Wall Street de limiter ses pertes. Le Dow Jones a perdu 0,17% à 26 006,83 points et le Nasdaq Composite a reculé de 0,38% à 7 798,72 points.

Les chiffres macroéconomiques


Aux Etats-Unis, les prix à l’importation ont reculé de 0,3% en mai 2019, là où le consensus Reuters visait -0,2%. En avril, les prix à l’importation avaient progressé de 0,1% (chiffre révisé de +0,2%).


Aux Etats-Unis, 222 000 nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage ont été comptabilisées au cours de la semaine close le 8 juin. Les économistes tablaient sur 216 000 après 219 000 la semaine précédente (chiffre révisé de 218 000).

Les valeurs à suivre

ALIBABA

Le groupe Internet Alibaba a déposé une demande de cotation secondaire à Hong-Kong, a affirmé une source proche du dossier à Reuters. Cette opération pourrait avoir lieu au troisième trimestre. Le concurrent chinois d'Amazon pourrait lever jusqu'à 20 milliards de dollars.

LULULEMON

Lululemon est attendu en hausse à l'ouverture de Wall Street dans le sillage de son point d'activité du premier trimestre. Ainsi, sur la période, le fabricant canadien de tenues de sport a affiché un bénéfice net de 96,60 millions de dollars contre 75,15 millions un an plus tôt. Le bénéfice par action après dilution ressort à 0,74 dollar contre 0,55 dollar. Quant au chiffre d'affaires, il atteint 782,31 millions de dollars. Il était de 649,70 millions à la même période l'an dernier. Dans ce contexte, Lululemon a relevé ses prévisions de résultats annuels.


TYSON FOODS
Face à la déferlante Vegan qui s'abat sur le monde, Tyson Foods ne reste pas inactif. Le groupe agroalimentaire américain, spécialisé dans la viande, lance ses premiers produits "vegan" ou composés d'un mélange de viande et de protéines végétales sous la marque Raised & Rooted. Une façon de concurrencer le spécialiste du "vegan" Beyond Meat qui a le vent en poupe depuis plusieurs mois et dont le cours de Bourse bat des records.


WALMART
Walmart a annoncé une refonte du distributeur en ligne Jet.com, racheté en 2016. « Le regroupement des talents de Jet et de Walmart au sein d'équipes conjointes a créé plus de possibilités pour notre entreprise et nos employés. Nous fusionnons maintenant le reste de nos équipes de Jet, y compris celles de la vente au détail, du marketing, de la technologie, de l'analyse, des produits et plusieurs autres au sein de Walmart », a commenté le groupe. En outre, le poste de président de Jet sera supprimé.