Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Wall Street devrait ouvrir dans le rouge

AOF - 09 avril 2019


(AOF) - Les marchés actions américains sont attendus en légère baisse à l’ouverture ce mardi. Les investisseurs jouent la prudence, alors que doit être publié demain le compte rendu du comité de politique monétaire de la Fed. L’agenda sera vierge sur le front des statistiques économiques. Dans ce contexte, les perspectives mondiales que le FMI s’apprêtent à dévoiler pourraient contribuer à l’émergence d’une tendance plus nette. Vers 14h50, les futures sur le Dow Jones et le Nasdaq Composite cèdent respectivement 0,23% et 0,29%.

Hier à Wall Street


Les marchés actions américains ont clôturé en ordre dispersé ce lundi. Les investisseurs ont marqué une pause à l'orée d'une semaine riche en événements avec la publication des "minutes" de la dernière réunion de la Fed, la réunion de politique monétaire de la BCE, un sommet européen extraordinaire concernant le Brexit et, vendredi, les premiers résultats trimestriels des sociétés américaines. Au chapitre des valeurs, la nette baisse de Boeing (-4,42%) et GE (-5,15%) ont pesé sur les indices. Le Dow Jones a perdu 0,32% à 26 341,02 points. Le Nasdaq a progressé de 0,19% à 7 953,88 points.

Les chiffres macroéconomiques

Les perspectives économiques mondiales du FMI seront dévoilées à 15h aux Etats-Unis.

Les valeurs à suivre

APOLLO
Cédé par Saint-Gobain il y a près de trois ans à Apollo pour environ trois milliards d'euros, le fabricant de bouteilles français Verallia revient au coeur d'actualité. Selon Reuters, la société de capital-investissement américaine préparerait l'introduction à la Bourse de Paris de l'ancienne filiale du fabricant de matériaux de construction. Il pourrait s'agir de l'une des plus importantes introductions en Bourse en France cette année, a précisé l'agence de presse. Saint-Gobain avait tenté l'IPO de Verallia en 2010 avant d'y renoncer en raison d'une conjoncture très difficile.

BOEING

La Commission européenne a commencé à préparer une éventuelle riposte face aux subventions dont bénéficie Boeing. Cela s'inscrit dans un contexte où la tension est montée d'un cran entre les Etats-Unis et l'Europe. En effet, Donald Trump souhaite imposer de nouveaux droits de douane portant sur 11 milliards de dollars d'importations européennes, en représailles aux subventions accordées par l'Union européenne à Airbus. Les avions gros porteurs et les hélicoptères du géant aéronautique européen figurent en première place sur la liste des produits envisagés par les Etats-Unis.

WYNN RESORTS

Le géant américain des casinos Wynn Resorts a entamé des discussions avec l'australien Crown Resorts en vue racheter ce dernier pour 10 milliards de dollars australiens (environ 6,3 milliards d'euros). C'est ce que le groupe australien a annoncé aujourd'hui. Cette proposition de Wynn, qui consiste pour moitié en numéraire et pour moitié en titres, atteint 14,75 dollars par action. Dans son communiqué, Crown souligne qu'il n'y a aucune certitude que les discussions aboutissent. Son titre a toutefois clôturé sur un gain de près de 20% à 14,05 dollars sur la Bourse de Sydney.