Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Coup de froid sur les marchés

AOF - 16 juillet 2020


(AOF) - Les marchés européens sont repartis à la baisse. Donald Trump et son administration ont ravivé les tensions commerciales en évoquant des sanctions contre des apparatchiks chinois dans le cadre de la prise de contrôle de Hong Kong par Pékin. Ils ont également menacé les visas de employés d'entreprises technologiques chinoises. En Chine justement, la croissance a rebondi de 3,2% au deuxième trimestre, mais bien davantage grâce à la production industrielle qu'aux investissements et à la consommation. Vers midi, le CAC 40 cède 0,77% à 5 069 points. L’Euro Stoxx 50 perd 0,87% à 3 349 points.

Au chapitre des valeurs européennes, l'action Richemont pâlit (-5,4% à 60,86 francs suisses) à Zurich et déteint sur le reste du secteur du luxe. A Paris, Kering perd 2,2%, LVMH, 1,5% et Hermès, 1,3%. Après Swatch mardi, le groupe propriétaire de Cartier ou encore des montres IWS a fait état d'une chute de 47% de ses ventes au deuxième trimestre 2020, soit entre les mois d'avril et juin, c'est-à-dire au coeur de la période de confinement. Les ventes en ligne, un segment cher au suisse, sont loin d'avoir compensées l'effondrement des ventes en boutiques. Seul point positif, les ventes en Chine, déjà déconfinée, ont rebondi de 47%.

A Paris en revanche, Alstom roule sur de bons rails où il avance de 1,29% à 47,94 euros, dans le sillage de son point d’activité du premier trimestre 2020-2021. Le spécialiste du ferroviaire s’est montré plus résistant que prévu malgré un contexte marqué par la crise du Covid-19. Une résilience qui a conduit UBS à réitérer sa recommandation d’Achat sur le titre, ainsi que son objectif de cours de 48 euros.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Ce matin, l'Insee a confirmé sa première estimation d'une inflation de 0,1% sur un mois en juin, comme en mai. Corrigés des variations saisonnières, les prix à la consommation sont en hausse de 0,1%, après une stabilité en mai. Sur un an, les prix à la consommation (IPC) augmentent de 0,2%, après +0,4% le mois précédent. L'IPC harmonisé augmente pour sa part de 0,1 % en juin, après +0,2 % en mai.

Selon les premières estimations d'Eurostat, la zone euro a enregistré en mai 2020 un excédent de 9,4 milliards d’euros de son commerce international de biens avec le reste du monde, contre +20,7 milliards en mai 2019.

Les investisseurs prendront connaissance à 13h45 de la décision de politique monétaire de la BCE.

Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage, l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie en juillet et les ventes au détail en juin seront dévoilés à 14h30.

Vers midi, l'euro abandonne 0,15% à 1,1395 dollar.