Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Des résultats d'entreprises plutôt bien accueillis

AOF - 23 juillet 2020


(AOF) - Les Bourses européennes affichent une légère hausse à l'approche de la mi-journée. Elles ont accueilli favorablement certains résultats d'entreprises, notamment ceux de Publicis et STMicroelectronics, leur permettant de reprendre un peu d'air malgré les nouvelles tensions sino-américaines. Les investisseurs se réjouissent aussi d'une confiance des consommateurs allemands meilleure que prévu et du rebond du climat des affaires en France, en attendant les chiffres hebdomadaires du chômage américain. Vers 11h45, le CAC 40 gagne 0,57% à 5 066 points et l'EuroStoxx50 0,62% à 3 391 points.

Unilever gagne près de 8% 50,52 euros à la Bourse d'Amsterdam ce jeudi. Le groupe anglo-néerlandais a publié un résultat net au premier semestre 2020 de 3,28 milliards d'euros, en hausse de 13,8% à changes constants, et ce en dépit du coronavirus et du confinement. Le chiffre d'affaires a atteint 25,71 milliards d'euros, une hausse de 1,2% à changes constants, mais a reculé de 1,6% à changes courants. L'activité a notamment pâti de la fermeture de certains canaux de distributions qui ont affecté les ventes de glaces hors foyer, les services de restauration et les activités Prestige.

Plus forte progression du CAC 40, Publicis prend 12,50% à 30,05 euros, le groupe de communication ayant dévoilé une performance semestrielle tant en termes de croissance que de marge, bien meilleure que prévu. La marge opérationnelle a ainsi progressé de 1,6% à 622 millions, là où le marché visait seulement 459 millions d'euros. Le taux de marge opérationnelle est en revanche en repli de 110 points de base à 13%, dépassant nettement le consensus de 10,1%. " La gestion des coûts ressort une nouvelle fois comme le point fort de Publicis ", explique Oddo BHF.

STMicroelectronics (+2,58% à 27,40 euros) a publié un résultat net au deuxième trimestre 2020 de 90 millions de dollars, en baisse de 43,7% sur un an, soit 10 cents par action après dilution. Le résultat d'exploitation et la marge brute sont eux aussi en recul de 45,8% et 12,2% à 106 millions et 730 millions de dollars respectivement. Le chiffre d'affaires net a, lui, reculé de 4% en raison du repli de l'automobile, et s'établit à 2,09 milliards de dollars. Sur le semestre, il est en légère hausse, à 4,32 milliards (+1,6%), tiré par les produits analogiques, les produits Imaging et les microcontrôleurs.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En juillet 2020, le climat des affaires poursuit son redressement entamé en mai, a fait savoir l'INSEE. L'indicateur qui le synthétise, calculé à partir des réponses des chefs d'entreprise des principaux secteurs d'activité marchands, gagne 7 points. À 85, le climat des affaires reste cependant nettement en deçà de sa moyenne de long terme (100), et a fortiori de son niveau relativement élevé d'avant confinement (105). Dans les services et l'industrie, le climat des affaires s'améliore respectivement à 89 et 82 respectivement (contre 78 pour les deux en juin).


En Allemagne, l'indice GfK sur la confiance des consommateurs pour le mois d'août est ressorti à -0,3, en nette hausse par rapport à juillet (-9,4), mais aussi bien meilleur que le consensus de -5.

Aux Etats-Unis, nous connaîtrons à 14h30 le nombre de nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage, puis, à 16h00, l'indice des indicateurs avancés au mois de juin.

Vers 11h45, l'euro gagne 0,7% à 1,1585 dollar.