Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - En hausse, espoirs de dégel des négociations commerciales sino-américaines

AOF - 23 juillet 2019


(AOF) - Les marchés actions sont bien orientés, soutenus par des espoirs de dégel des négociations commerciales sino-américaines. Donald Trump a rencontré hier plusieurs patrons des grandes firmes technologiques et le président à accepter de prendre des décisions au moment opportun pour accorder des licences leur permettant d’approvisionner Huawei, actuellement sur une liste noire. Les investisseurs espèrent que l’assouplissement des sanctions contre Huawei pourra entrainer un redémarrage des négociations entre les deux puissances. Vers 12 heures, le CAC 40 gagne 0,49% à 5594,19 points.

UBS (+1,06% à 13,385 francs suisses) affiche l’une des plus fortes hausses de l’indice suisse SMI, ses résultats ayant progressé grâce à ses activités de conseil et de banque en Suisse. Au deuxième trimestre, le bénéfice net part du groupe d'UBS a augmenté de 1% à 1,392 milliard de francs suisses (1,25 milliard d'euros), dépassant le consensus Reuters s'élevant à 957 millions de dollars. Il s’agit des profits les plus élevés pour un deuxième trimestre depuis 2010. Dans le même temps, ses revenus ont reculé de 1,5% à 7,53 milliards de dollars.

Après Plastic Omnium vendredi, c’est au tour de Faurecia de montrer sa résistance dans un marché automobile difficile à l’occasion de ses résultats du premier semestre 2019. L’équipementier automobile a également confirmé ses objectifs annuels. Les investisseurs apprécient : le titre bondit de 8,95% à 44,28 euros sur la place de Paris. De son côté, Jefferies juge ces résultats « solides » et réitère sa recommandation Acheter sur la valeur, ainsi que son objectif de cours de 50 euros.

Hermès abandonne 0,34% à 642 euros malgré des ventes, une nouvelle fois, très solides. Insensible aux tensions commerciales, le groupe de luxe a bénéficié au deuxième trimestre 2019 de l'insatiable appétit des Chinois pour ses sacs Kelly, Birkin et Constance. Hermès a également profité du succès de ses lignes de bijoux et de son site d'e-commerce, lancé en octobre 2018. Sur la période de trois mois close fin juin, le sellier a réalisé un chiffre d'affaires de 1,67 milliard d'euros, en croissance organique de 12,3%, contre un consensus de +11%. 

Les chiffres macroéconomiques du jour

A 13h, le FMI dévoilera ses prévisions économiques mondiales.

Aux Etats-Unis, à 16h, sont attendues les reventes de logements pour le mois de juin.

A la même heure, en zone euro, sera dévoilé l'indice de confiance du consommateur (première estimation) pour le mois de juillet.

A la mi-séance, l'euro perd 0,29% à 1,1177 dollar.