Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - La Banque de Chine soutient les indices avant le chômage américain

AOF - 06 septembre 2019


(AOF) - Les marchés européens progressent légèrement, soutenus par la décision de la Banque de Chine de réduire les réserves obligatoires des banques. En les réduisant de 50 points de base, voire de 100 points pour certaines, elle injecte des liquidités dans l'économie. Le principal rendez-vous aura lieu à 14h30 avec les chiffres de l’emploi aux Etats-Unis pour août. Selon le consensus Reuters 158 000 postes ont été créés et le taux de chômage est stable à 3,7%. A Paris, Sodexo plie à la suite d’une dégradation de Barclays. Vers 12h, le CAC 40 gagne 0,04% à 5 595 points.

A Paris, Sodexo fait les frais d'une dégradation de Barclays, qui voit des risques liés à la croissance des marges. Le broker est ainsi passé de Pondération Neutre à Sous-Pondérer sur la multinationale française de services. Il a également abaissé son objectif de cours de 110 à 96 euros. A la Bourse de Paris, le groupe est pénalisé. Il perd 4,06% à 99,92 euros et prend la dernière place de l'indice CAC 40. "Nous considérons que Sodexo a encore un besoin important de réinvestissement pour "réparer le cœur de son offre", a commenté Barclays. 

Akka (+7,65% à 59,10 euros) est fermement installé en tête du marché SRD depuis ce matin, le groupe de conseil en ingénierie et services R&D ayant fait taire les rumeurs sur un possible profit warning à l'occasion de la publication des résultats du premier semestre. Ces derniers devaient être dévoilés la semaine prochaine. Akka a en effet confirmé hier soir ses objectifs 2019. Il table cette année une croissance interne d'au moins 6 %, une marge opérationnelle d'au moins 8 % et un free cash flow de plus de 5 %.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Au cours du deuxième trimestre 2019, le PIB corrigé des variations saisonnières a progressé de 0,2% tant dans la zone euro que dans l’Union européenne par rapport au trimestre précédent, selon l'estimation publiée par Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne. Au cours du premier trimestre 2019, le PIB avait augmenté de 0,4% dans la zone euro et de 0,5% dans l’Union européenne.

Les investisseurs attendent la nouvelle estimation du PIB de la zone euro au deuxième trimestre à 11 heures, mais surtout le rapport sur l'emploi pour août aux Etat-Unis à 14h30.

A la mi-séance l'euro s'effrite de 0,06% à 1,103 dollar.