Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - La Fed rassure les marchés

AOF - 29 novembre 2018


(AOF) - A l'approche de la mi-séance, les marchés actions européens évoluent dans le vert dans le sillage de Wall Street. Les investisseurs sont rassurés par les propos du président de la Fed, Jerome Powell. Ce dernier a estimé que la banque centrale se rapprochait de la fin de son cycle de relèvement des taux. Dans ce cadre, les opérateurs attendent avec intérêt la publication d'indicateurs économiques aux Etats-Unis, notamment l'inflation. A Paris, Safran est soutenu par la publication de perspectives ambitieuses. Le CAC 40 gagne 0,56% à 5 011 points. L'Euro Stoxx 50 grimpe de 0,51% à 3 184 points.

Au chapitre des valeurs européennes, Unilever cède 0,61% à 49,20 euros à Amsterdam et 0,09% à 4254 pence à Londres. Les investisseurs ne réagissent guère au prochain changement de directeur général du fabricant de biens de grande consommation. Le géant anglo-néerlandais a annoncé le départ à la retraite de son directeur général Paul Polman et son remplacement par Alan Jope, actuel patron de sa division beauté. Cette décision intervient un peu plus d'un mois après le camouflet subi par Paul Polman dans sa volonté de simplifier la structure du groupe.

Safran (+2,59% à 108,90 euros) signe l'une des plus fortes progressions du CAC 40, après avoir dévoilé de solides ambitions stratégiques et financières à horizon 2022. L'équipementier pour l'aérospatiale et la défense s'est également montré rassurant quant à la montée en cadence de production des moteurs LEAP et indiqué qu'un potentiel supplémentaire de synergies avait été identifié sur le dossier Zodiac Aerospace. Globalement, la croissance organique sera la priorité. En effet, Safran n'envisage actuellement pas de réaliser de nouvelles acquisitions majeures.

Pour sa reprise de cotation, Parrot flambe de 81,71% à 3,18 euros, se rapprochant des 3,20 euros que son actionnaire de contrôle, Henri Seydoux et sa famille, va proposer à l'occasion de son OPA sur le spécialiste des drones. Lundi, l'action avait clôturé à 1,75 euro après s'être effondrée de près de 55% vendredi en raison de résultats trimestriels très décevants. Elle cotait 8,82 euros au 31 décembre 2017 et avait culminé à plus de 38 euros à l'été 2015.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Au troisième trimestre, la croissance française s'accélère légèrement de +0,4%, après +0,2% au deuxième trimestre, selon la deuxième estimation publiée par l'Insee. D'après l'institut, ces résultats sont notamment liés à une hausse de la consommation des ménages au troisième trimestre.

En octobre, les dépenses de consommation des ménages en biens rebondissent de 0,8 %, après une baisse de 2% en septembre. Le consensus Reuters était de +0,5%. Ce rebond est notamment porté par l'augmentation de la consommation alimentaire (+0,9 %) et de biens fabriqués (+0,8 %).

En France, la confiance des ménages dans la situation économique a fortement reculé en novembre 2018. C’est ce que montrent les données publiées par l’Insee. Ainsi, l'indicateur qui la synthétise a perdu trois points pour revenir à 92, son plus bas niveau depuis février 2015. De ce fait, il se situe au-dessous de sa moyenne de longue période (100). Les économistes interrogés par Reuters visait 94 points.

L'indice du sentiment économique en zone euro a reculé en novembre à 109,5 après 109,7 en octobre. Mais, les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un repli plus marqué, à 109,0. L'indice du climat des affaires en revanche, a légèrement rebondi en novembre à 1,09 après 1,10 en octobre.

En Allemagne, l'inflation en novembre sera publiée à 14h.

Aux Etats-Unis, le revenu et la consommation des ménages en octobre sont attendus à 14h30. Les promesses de ventes immobilières en octobre seront dévoilées à 16h. Enfin, le compte rendu du dernier comité de politique monétaire de la Fed sera publié à 20h.

Vers midi, l'euro abandonne 0,12% à 1,1355 dollar.