Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - La pandémie fait de l'ombre aux publications trimestrielles

AOF - 22 octobre 2020


(AOF) - Les marchés actions européens évoluent de nouveau dans le rouge ce jeudi. Si la journée est riche en publications trimestrielles, les investisseurs s’inquiètent de l’accélération de la pandémie de Covid-19 en Europe et aux Etats-Unis alors que la France s’apprête à intégrer de nouveaux départements dans sa zone de couvre-feu. Côté statistiques, le climat des affaires s’est dégradé dans l’Hexagone en octobre. Les inscriptions hebdomadaires au chômage aux USA seront publiées à 14h30. Vers 11h45, le CAC 40 cède 0,53 % à 4 828,39 points, l’EuroStoxx50 0,77% à 3 156,10 points.

En Europe, c'est plus tôt que prévu qu'IAG a publié ses résultats préliminaires du troisième trimestre 2020. Et les nouvelles ne sont pas bonnes. En effet, la maison mère de British Airways et Iberia a accusé une perte opérationnelle (hors éléments exceptionnels) de 1,3 milliard d'euros entre juillet et septembre, contre un bénéfice opérationnel de 1,4 milliard d'euros un an plus tôt. Le consensus tablait sur une perte plus contenue à -946 millions d'euros. En Bourse, le titre IAG recule de 1,16% à 99,28 pence.

A Paris, Schneider Electric (+2,83% à 109,05 euros) s'empare de la première place d'un CAC 40 ancré dans le rouge dans le sillage de la publication de son chiffre d'affaires au troisième trimestre de son activité 2020. Si les investisseurs apprécient l'annonce d'une croissance organique trimestrielle meilleure qu'attendu, ils saluent surtout le relèvement des prévisions du spécialiste des infrastructures pour l'exercice annuel en cours.

Ipsen (+3,77% à 78,50 euros) a réalisé au troisième trimestre 2020 un chiffre d'affaires de 633,3 millions d'euros, en baisse de 1,8%. A taux de change constant, la croissance est ressortie à 2,2%, portée par la croissance de 5,1% des ventes en Médecine de Spécialité, malgré l'impact continu de la Covid-19. Les bonnes performances réalisées au troisième trimestre ont permis d'enregistrer une croissance des ventes de 2,8%1 à taux de change constant (ventes publiées en croissance de 1,5%) depuis le début de l'année.

Les chiffres macroéconomiques du jour


Selon les chefs d'entreprise interrogés par l'Insee entre le 28 septembre et le 19 octobre 2020, les perspectives d'activité s'assombrissent par rapport au mois dernier. L'indicateur synthétique du climat des affaires en France en octobre se replie de 2 points. À 90, il retrouve son niveau d'août, bien inférieur à sa moyenne de long terme (100). Le recul est marqué dans les services, en particulier dans l'hébergement-restauration, secteur affecté par le renforcement des mesures d'endiguement sanitaire. Le repli est plus modéré dans l'industrie.

En Allemagne, l'indice GfK de la confiance des consommateurs est ressorti à -3,1 en novembre 2020, au-dessous de l'attente des économistes de -2,8 et après -1,7 au mois d'octobre.

Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage sont attendues à 14h30. L'indice des indicateurs avancés en septembre et les ventes de logements anciens en septembre seront dévoilés à 16h30.

La confiance des consommateurs de la zone euro en octobre sera dévoilée à 16h.

Vers 11h45, l'euro recule de 0,28% à 1,1829 dollar.