Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - La perspective d'un rebond du Nasdaq rassure

AOF - 09 septembre 2020


(AOF) - Timides en début de séance, les investisseurs sont revenus sur les marchés actions européens après la correction d'hier. Ils sont rassurés par la perspective d'un rebond de Wall Street, et plus particulièrement du Nasdaq, en début d'après-midi. Au chapitre des valeurs, la décision d'AstraZeneca, à la pointe de la recherche d'un vaccin contre la Covid, de suspendre ses essais en raison de la maladie inexpliquée d'un cobaye affecte peu son cours de bourse. Vers 11h45, le CAC 40 progresse de 0,7% à 5 008,17 points tandis que l'Euro Stoxx 50 s'adjuge 0,91% à 3 297,97 points.

Au chapitre des valeurs européennes, AstraZeneca abandonne 0,87% à 8 275 pence à Londres. L'impact boursier de la suspension de l'étude clinique qui évalue le vaccin contre la Covid-19 apparaît limité. Le groupe qui développe ce programme en partenariat avec l'Université d'Oxford, a pris cette décision après l'apparition d'une maladie potentiellement inexpliquée chez un patient. D'après le NY Times, il s'agirait d'un cas survenu au Royaume-Uni d'inflammation rare de la moelle épinière (transverse myelitis).

A Paris, Scor bondit de plus de 8% à 24,10 euros pour signer la meilleure performance du SBF 120. Le réassureur a pris sans doute une partie des investisseurs de court en dévoilant des perspectives particulièrement optimistes à l'occasion de sa journée investisseurs annuelle. Ces derniers jours en effet, Standard & Poors et Moody's avaient promis une période particulièrement difficile pour un secteur de la réassurance frappé de plein fouet par la pandémie. Au contraire, assure Scor,qui se dit bien positionné pour saisir des opportunités de croissance rentable dans un nouvel environnement de marché porteur.

Beneteau chavire de près de 10% à 6,2 euros. Pour faire face à la crise du Covid-19, la société familiale a annoncé mardi soir un ensemble de mesures. Le fabricant de bateaux va ainsi réduire sensiblement ses capacités de production dans les mois à venir, parallèlement à une simplification de son organisation et une diminution de l'ensemble de ses coûts fixes.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Aucun indicateur notable n'est attendu.

Vers 11h45, l'euro est stable à 1,1773 dollar.