Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - La prudence domine

AOF - 16 juillet 2019


(AOF) - Les marchés actions européens évoluent en hausse très timide. Pour les analystes, le principal catalyseur des actifs à risque, hormis la guerre commerciale et les banques centrales, est désormais la qualité des résultats d'entreprises aux Etats-Unis. Or, la saison a débuté hier sur une note contrastée avec Citigroup. Au chapitre macroéconomique, l'indice ZEW de juillet sur la confiance des investisseurs allemands a déçu, confirmant les difficultés auquel est confrontée la première économie européenne. Vers midi, le CAC 40 grappille 0,09% à 5 583 pts. L'Euro Stoxx 50 gagne 0,12% à 3 506 pts.

Enfin le rebond ! Burberry (+12% à 2 231 pence) aurait-il trouvé son Alessandro Michele, le créateur prodigue de Gucci, en la personne Riccardo Tisci ? Les collections du nouvel homme fort du groupe de luxe britannique ont tapé dans l'oeil de la clientèle. Au cours du trimestre débuté en avril et achevé fin juin, la marque connue pour ses motifs en tartan a vu ses ventes progresser de 4% à périmètre comparable à 498 millions de livres. Une performance encourageante alors que les analystes tablaient sur une croissance deux fois moins élevée, soit comme au trimestre précédent.

Après PSA hier, le groupe Renault (-0,78% à 52 euros) a présenté ce matin ses résultats commerciaux pour le premier semestre. La firme au Losange a vendu 1 938 579 véhicules, ce qui représente une baisse de 6,7%. Elle surperforme ainsi le marché, qui a reculé dans le même temps de 7,1%. Peugeot est dépassé en termes de véhicules écoulés (1,903 million d'unités), ses ventes ont reculé dans proportions plus importantes (-12,76%) en raison en particulier de l’arrêt des activités en Iran.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Selon les premières estimations, les exportations de biens de la zone euro vers le reste du monde se sont établies à 203,4 milliards d'euros en mai 2019, en hausse de 7,1% par rapport à mai 2018. Les importations depuis le reste du monde ont quant à elles été de 180,3 milliards d'euros, en hausse de 4,2% par rapport à mai 2018. En conséquence, la zone euro a enregistré en mai 2019 un excédent de 23 milliards d'euros d'euros de son commerce international de biens avec le reste du monde, contre +16,9 milliards d'euros en mai 2018.

L'indice Zew de juillet sur la confiance des investisseurs allemands dans les perspectives économiques est ressorti à -24,5 contre un consensus de - 22,3 après - 21,1 en juin.

Aux Etats-Unis, les ventes au détail en juin et les prix des importations en juin seront publiés à 14h30. La production industrielle et le taux d'utilisation des capacités de production en juin seront dévoilés à 15h15.

Vers midi, l'euro abandonne 0,2% à 1,1239 dollar.