Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Le CAC 40 perd la quasi-totalité de ses gains

AOF - 19 juillet 2019


(AOF) - Les marchés actions européens rebondissent, mais leur momentum s’est dégradé en fin de matinée. Face à une inflation faible, le président de la Fed de New York John Williams s'est dit favorable à une action préventive forte sur les taux, ravivant l'espoir d'une baisse de 50 points de base des taux de la Fed le 31 juillet, à l'issue de la prochaine réunion de l'institution. Jusqu’à cette déclaration, le scénario d’un repli de 25 points de base tenait la corde. A Paris, Publicis est sanctionné en raison d’un avertissement sur sa croissance. Vers 12h10, le CAC 40 grappille 0,01% à 5 551 points.

La perspective du développement des voitures autonomes se traduit par la multiplication des accords entre les groupes automobiles historiques et les sociétés technologiques. BMW (+0,92% à 66,76 euros) a ainsi annoncé un accord dans ce domaine avec Tencent, groupe chinois surtout connu dans les jeux vidéo. Le groupe allemand va construire un centre de données en Chine afin d'accélérer le développement des voitures autonomes. Il servira à traiter et à stocker les données générées par des essais sur les routes chinoises.

A Paris, Publicis chute de 8,81% à 43,39 euros à la Bourse de Paris et prend la dernière place l'indice CAC 40 après avoir abaissé sa prévision de croissance pour l'année 2019. Le groupe publicitaire table désormais sur "un revenu net globalement stable sur une base organique " tandis qu'il tablait auparavant sur une croissance supérieure à celle de l'année précédente, soit +0,8% en excluant Publicis Health Solutions (PHS), cédé fin janvier. Une annonce, qui intervient après un deuxième trimestre inférieur aux attentes.

Plastic Omnium domine nettement le SBF 120 avec un gain de 12,31% à 23,26 euros. A l'instar de ses concurrents, Plastic Omnium a pourtant dévoilé des résultats en nette baisse au premier semestre. La marge opérationnelle a reculé de 13% à 281 millions, soit 6,6 % du chiffre d'affaires consolidé contre 10,2% un an auparavant. Pour autant, les investisseurs apprécient la capacité du groupe à surperformer le marché. Le chiffre d'affaires économique a progressé de 20,7% à 4,611 milliards d'euros. Il est en hausse de 0,2% à périmètre et change constants alors que dans le même temps, le marché automobile mondial a reculé de 6,9%.


Les chiffres macroéconomiques du jour

Les investisseurs se contenteront de l'indice de confiance du consommateur de l'université du Michigan en juillet à 16h.

Vers 12h10, l'euro abandonne 0,32% à 1,1224 dollar.