Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Le virus mutant contamine les Bourses

AOF - 21 décembre 2020


(AOF) - Les marchés européens creusent leurs pertes pénalisés par les craintes suscitées par la propagation d'un "virus mutant". Ce dernier ne serait pas plus dangereux mais 70% plus contagieux. Les spécialistes affirment que les vaccins fonctionnent également contre lui, mais le doute semble s'être installé. A court terme, l'impact de ce virus se fait déjà sentir. Le Royaume-Uni, région où le virus se diffuse le plus, est isolé du reste du monde et les investisseurs redoutent de nouveaux confinements plus stricts en Europe. Le CAC 40 cède 3,16% à 5 353 pts. L'Euro Stoxx 50 chute de 3,8% à 3 409 pts.

Au chapitre des valeurs européennes, Royal Dutch Shell perd 3,3% à 1 335,80 pence à Londres et 4,68% à 14,66 euros à Amsterdam. A l'image du reste du secteur, la compagnie néerlando-britannique, est pénalisée par la baisse du pétrole (-3,65% à 50,35 dollars pour le baril de Brent ce matin). La major pétrolière a également annoncé de nouvelles dépréciations d'actifs. Après avoir comptabilisé plus de 20 milliards de dollars de dépréciations au deuxième trimestre (environ 20% de la valeur totale de ses actifs), elle va déprécier de 3,5 à 4,5 milliards de dollars d'actifs au quatrième trimestre.

Cette année 2020 restera comme une "annus horribilis" pour le secteur du tourisme en raison de la pandémie de covid-19. Et malheureusement pour lui, les mois à venir devraient rester difficile en raison de la découverte d'une nouvelle souche de covid-19, encore plus virulente celle-ci, détectée au Royaume-Uni. Une situation "hors de contrôle", qui a poussé Boris Johnson, le Premier ministre britannique, à réagir immédiatement en reconfinant plus de 16 millions de personnes dans le Sud-Est du pays, dont la région londonienne. Tout ceci a pour conséquence, une nouvelle fois, une dégringolade de toutes les places boursières en Europe ce lundi, avec pour principales victimes les valeurs liées au tourisme. URW, bon dernier du CAC 40, s'effondre de plus de 9% à 57 euros; Airbus est au pied du podium des plus mauvaises performances de l'indice en perdant 6,3% à 83,39 euros. De leur côté, Air France, Accor et Pierre & Vacances perdent 7,31%, 5,75% et 5,35% respectivement.

Les valeurs de la santé, du paramédical et des biotechs comme bioMérieux (+1,44% à 119,90 euros) ou Sartorius Stedim Biotech (+1,17% à 294,60 euros) s'en sortent bien mieux que les autres secteurs aujourd'hui, alors que la situation sanitaire, notamment la nouvelle souche de covid découverte au Royaume-Uni, plombe les marchés.

Les chiffres macroéconomiques du jour

L'indice du sentiment économique en zone euro de décembre sera publié à 16h00.

Vers 12h15, l'euro recule de 0,78% à 1,2165 dollar.