Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Les Bourses européennes débutent l’année dans le vert

AOF - 04 janvier 2021


(AOF) - Les marchés actions européens évoluent en nette hausse lundi à la mi-journée, portés par l’optimisme sur les campagnes de vaccination anti-Covid et l’accélération de la croissance du secteur manufacturier en zone euro à la fin de l’année 2020. Cela relègue en arrière-plan, pour le moment, le durcissement des mesures de restrictions prises dans le monde pour endiguer la deuxième vague épidémique. Côté valeurs, Lagardère recule malgré l’obtention d’un prêt garanti par l’État. Vers midi, le CAC 40 progresse de 1,66 % à 5 643,78 points et l’EuroStoxx 50 s’adjuge 1,49 % à 3 605,73 points.

Entain (ex-GVC Holdings) bondit de 26,40 % à 1 432,75 pence l'action sur la place de Londres après avoir décliné une offre d'achat de la part du géant américain des casinos MGM Resorts. L'offre est de 1383 pence par action : elle représente une prime de 22 % par rapport au cours de clôture du 31 décembre dernier et valorise la société britannique de paris sportifs et de jeux d'argent plus de 8 milliards de livres sterling. Selon les termes de l'offre, les actionnaires d'Entain pourraient détenir environ 41,5 % de l'entité issue du rapprochement.


Lagardère a dévoilé plusieurs mesures destinées à renforcer sa structure financière. En Bourse, l'action du groupe de médias et de distribution pour les voyageurs perd 1,46% à 20,18 euros au sein d'un marché parisien en nette progression. Lagardère a pris ces mesures étant donné le « contexte incertain de prolongement de la crise sanitaire ». Ainsi, Lagardère a mis en place auprès de ses principales banques partenaires françaises et européennes, un emprunt de 465 millions d’euros garanti à hauteur de 80 % par l’État.

Les chiffres macroéconomiques du jour


L'indice PMI d'IHS Markit manufacturier pour la France est finalement ressorti à 51,1 au mois de décembre 2020, conformément à l’estimation flash, après 49,6 en novembre. « Les dernières données PMI mettent en évidence une embellie de la conjoncture dans le secteur manufacturier français après une détérioration en novembre, l’activité des fabricants étant repartie à la hausse en décembre », a commenté Eliot Kerr, économiste à IHS Markit, « ces résultats positifs témoignent d’une plus grande résilience des entreprises manufacturières françaises face aux aléas de la crise sanitaire ».

L'indice PMI d'IHS Markit manufacturier pour la zone euro est finalement ressorti à 55,2 au mois de décembre 2020, contre 55,5 en estimation flash et après 53,8 en novembre. « Le secteur manufacturier de la zone euro a terminé l’année 2020 sur une note très encourageante, la production ayant enregistré l’une de ses plus fortes croissances depuis trois ans », a commenté Chris Williamson, Chief Business Economist à IHS Markit.

L'indice PMI d'IHS Markit manufacturier pour l’Allemagne est finalement ressorti à 58,3 au mois de décembre 2020, contre 58,6 en estimation flash et après 57,8 en novembre. Le niveau de décembre représente un plus haut de 34 mois.

Aux Etats-Unis, le PMI manufacturier (définitif) de décembre sera dévoilé à 15h45 et les dépenses de construction de novembre à 16h.

Vers midi, l'euro avance de 0,44% à 1,2293 dollar.