Bourse

Sociétés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Les Bourses européennes évoluent en ordre dispersé à la mi-journée

AOF - 20 octobre 2020


(AOF) - Les Bourses européennes évoluent sur une note prudence mardi à la mi-séance. La journée s’annonce décisive aux Etats-Unis puisque Nancy Pelosi a fixé à ce mardi la date limite des négociations avec les républicains concernant une nouveau plan d’envergure de relance de l’économie. Côté valeurs, Remy Cointreau ne profite guère du relèvement de ses objectifs de profits semestriels. Vers 12h15, le CAC 40 prend 0,28 % à 4 493,24 points tandis que l’EuroStoxx 50 cède 0,07 % à 3 240,39 points.

UBS (+ 2,61% à 11,21 francs suisses) affiche la plus forte hausse de l'indice SMI, bénéficiant d'une performance trimestrielle de qualité. Barclays nomme sa note de réaction à cette publication : " Peu de choses à redire ". Et de fait, UBS a rendu ce matin une très belle copie ; profits et revenus meilleurs que prévu et promesse de généreuse rémunération des actionnaires lorsque la pression des autorités de régulation se sera allégée. Le PDG, Sergio P. Ermotti, peut quitter son poste l'esprit tranquille. Il sera remplacé le 1er novembre par l'actuel patron d'ING, Ralph Hamers.

En hausse à l'ouverture, Rémy Cointreau abandonne désormais 2,03% à 1534,20 euros. Le numéro deux français des vins et spiritueux est pénalisé par des prises de bénéfices après une publication du deuxième trimestre, clos fin septembre, encourageante. Le titre du fabricant de cognac affiche un gain de 43% depuis le début de l'année pour se traiter, selon Jefferies,sur un multiple de 55,5 fois ses bénéfices attendus au titre de son exercice 2020/2021, ce qui en fait une valeur onéreuse. Pour autant, en alcool comme en finance, la qualité à un prix.


C'est un petit communiqué de 7 lignes. Il permet pourtant à ALD de s'adjuger aisément la première place du SBF 120 avec un bond de 8,79 % à 9,78 euros. La filiale de leasing de la Société Générale s'attend à réaliser un bénéfice net (part du groupe) d'environ 140 millions d'euros au troisième trimestre 2020. Cela représente un repli limité de 4,2 % par rapport à la même période de l'exercice précédent. Une excellente nouvelle puisque le consensus tablait sur 96,5 millions d'euros et qu'Oddo BHF visait 90,2 millions d'euros.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Les investisseurs se contenteront des permis de construire et mises en chantier en septembre aux Etats-Unis à 14h30.

Vers 12h15, l'euro avance de 0,38% à 1,1813 dollar.