Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Les Bourses européennes évoluent sur une note prudente, l’inflation américaine en vue

AOF - 11 septembre 2020


(AOF) - Les Bourses européennes évoluent sur une note indécise vendredi. La prudence est de mise suite au net repli de Wall Street la veille. Une tendance plus franche pourrait être amenée à se dessiner en début d’après midi avec la publication de l’inflation américaine d’août et l’ouverture de la place de New York. Au chapitre des valeurs, Altice Europe s’envole après l’offre de rachat réalisée par Patrick Drahi. A l’inverse, Accor est à la peine suite à son éviction du CAC 40. Vers midi, le CAC 40 cède 0,19% à 5 014,28 points et l’EuroStoxx50 recule de 0,26% à 3 304,17 points.

Altice Europe s'envole à la Bourse d'Amsterdam, gagnant 24,66% à 4,12 euros. Ce matin, le géant des médias et télécoms, propriétaire de SFR, BFM et RMC, a dévoilé que son principal actionnaire et fondateur, Patrick Drahi, souhaitait racheter, via sa holding Next Private BV, 100% des actions ordinaires de classe A et B restantes et retirer ainsi le groupe de la cote. L'offre porte sur un prix de 4,11 euros par action, soit une prime de 23,8% par rapport au cours de clôture de jeudi, pour un total d'environ 2,5 milliards d'euros. L'opération valorise Altice à 4,9 milliards d'euros.

Le CAC 40 affichera un nouveau visage le 21 septembre prochain. Alstom (+1,52% à 46,23 euros) signera en effet son grand retour au sein de l’indice phare parisien, en lieu et place d’Accor (-3,50% à 25,09 euros). Telle est la décision du comité scientifique des indices Euronext, qui se réunit quatre fois par an pour valider la liste des 40 actions composant le Saint des Saints parisien. L'entrée d’Alstom résulte de la forte progression de sa capitalisation boursière depuis 2016. Cette dernière a bondi de 111% entre le 31 décembre 2016 et le 31 août 2020 pour atteindre 10,6 milliards d'euros.

Sodexo (-2,07% à 64,12 euros) pourrait enregistrer des dépréciations d'actifs d'environ 250 millions d'euros au second semestre de l'exercice 2019-2020. De plus, les mesures de restructuration mises en place pour faire face à l'effondrement de la demande lié à la pandémie devraient représenter environ 160 millions de dépenses au cours du même semestre. Le groupe s'attend par ailleurs à un ajustement négatif de sa charge d'impôt d'environ 100 millions portant principalement sur la non-reconnaissance et la dépréciation d'actifs fiscaux.


Les chiffres macroéconomiques du jour

En Allemagne, l’indice IPCH a reculé de 0,1% en août 2020 en rythme annuel, selon une nouvelle estimation de Destatis. Ce chiffre est identique à l’estimation précédente.

Aux Etats-Unis, les investisseurs prendront connaissance de l'inflation du mois d'août à 14h30.

Vers midi, l'euro gagne 0,41% à 1,1870 dollar.