Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Les Bourses européennes réduisent leurs pertes grâce à l’Ifo allemand

AOF - 25 mars 2019


(AOF) - Après un début de séance dans le rouge, les Bourses européennes ont peu à peu réduit leurs pertes, dans le sillage d’un indicateur économique meilleur que prévu. Ainsi, l'indice Ifo, qui mesure le climat des affaires en Allemagne, est ressorti à 99,6 en mars, là où les économistes tablaient sur 98,5. Toutefois, les craintes sur le ralentissement économique mondial demeurent, après la publication vendredi d’indices PMI décevants en Europe et aux Etats-Unis. Vers 11h45, le CAC 40 cède 0,05% à 5 267,31 points et l’EuroStoxx 50 grappille 0,04% à 3 306,95 points.

En Europe, l'opérateur de satellites Inmarsat décolle en Bourse de 8,69% à 550,20 pence, alors qu'il va être racheté par un consortium de fonds d'investissement pour près de 3,4 milliards de dollars en numéraire. Ce consortium comprend le fonds Apax Partners, l'américain Warburg Pincus et l'Office d'investissement du Regime de pensions du Canada (OIRPC). L'offre est de 7,21 dollars par action, soit 543 pence.

Quelques jours après le tollé provoqué par les conditions de départ du président de TechnipFMC, Thierry Pilenko, avec un important bonus, la société de services pétroliers fait aujourd'hui parler d'elle plus favorablement. Dans un communiqué, le groupe révèle que les projets iEPCI (contrat intégré pour l'ingénierie, la fourniture des équipements, la construction et l'installation) remportés dépasseront probablement 25% du total de la prise de commandes Subsea en 2019. C'est une bonne nouvelle, car ces projets intégrés sont l'atout numéro un du groupe. A Paris, le titre progresse de 1,14% à 20,46 euros.

Schneider Elecrtric (+1% à 68,42 euros) est galvanisé par UBS, qui a relevé sa recommandation de Neutre à Achat. L'objectif de cours passe de 66 euros à 79 euros. Après avoir été déçu pendant plusieurs années par la croissance et les perspectives de la division Energie sécurisée de Schneider, le bureau d'études devient plus constructif et ajuste les taux de croissance à moyen terme à 4% contre 0% auparavant.

Les chiffres macroéconomiques du jour


L'indice IFO, qui mesure le climat des affaires en Allemagne, est ressorti à 99,6 en mars 2019, après 98,7 en février (chiffre révisé de 98,5). Les économistes tablaient sur 98,5 en mars.


Vers 11h45, l'euro cote 1,1317 dollar, en hausse de 0,13%.