Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Les Bourses européennes temporisent, Société Générale en vedette à Paris

AOF - 06 novembre 2019


(AOF) - Les principaux marchés actions européens évoluent proches de l’équilibre mercredi à la mi-journée. Les investisseurs reprennent leur souffle après l'embellie des dernières séances. Ils attendent désormais des annonces concrètes sur le front de la guerre commerciale. Si les PMI se sont révélés un peu meilleurs que prévu en zone euro et en Allemagne, des inquiétudes demeurent sur leur santé économique. Côté valeurs, les résultats de Société Générale et d’Alstom sont bien accueillis. Vers 11h45, le CAC 40 avance de 0,14% à 5 855,02 points et l’EuroStoxx 50 grappille 0,10% à 3 680,47 points.

Adidas a dégagé au troisième trimestre, un bénéfice net des opérations poursuivies en repli de 2% à 644 millions d'euros. La marge d'exploitation diminue de 1,3 point pour s'établir à 14%. Quant au chiffre d'affaires, il atteint 6,41 milliards, en augmentation de 9% en données publiées et 6% à taux de change constants. Une publication " un peu meilleur qu'attendu ", comme l'indique Invest Securities. En Bourse, l'équipementier sportif allemand recule de 2,90% à 273,20 euros après avoir débuter la séance dans le vert.

A Paris, Société Générale (+4,49% à 28,18 euros) domine l'indice CAC 40, la banque ayant rassuré pour le deuxième trimestre consécutif sur le renforcement de son principal ratio de solvabilité. Le ratio de fonds propres durs a en effet progressé de 46 points de base par rapport au 30 juin 2019 pour atteindre 12,5%, dépassant l'objectif de 12% fixé pour 2020. En début d'année, il était jugé trop faible par les investisseurs relativement à celui de ses concurrentes, mais aussi dans la perspective de l'impact négatif de nouvelles réglementations.

La Confédération Africaine de Football (CAF) a résilié unilatéralement et avec effet immédiat le contrat d'agence avec Lagardère Sports. Ce contrat devrait s'étendre jusqu'en 2028. Une décision contestée par Lagardère, qui considère cette dernière " illégale, abusive et non fondée ". A la Bourse de Paris, Lagardère recule de 5,72% à 19,27 euros et accuse les plus fortes baisses sur SRD et du SBF 120. Le groupe précise dans un communiqué, que " rien ne saurait justifier une résiliation du contrat et pas davantage l'enquête en cours de la commission de la concurrence du COMESA (CCC) qui n'a encore rendu aucune décision ".

Les chiffres macroéconomiques du jour


La croissance dans le secteur privé s’est accélérée en octobre 2019 en France, selon le bureau d’études IHS Markit. Ainsi, l’indice des directeurs d’achat (PMI) Composite, qui prend en compte les secteurs manufacturier et des services, est ressorti à 52,6 contre 50,8 en septembre et une précédente estimation de 52,6. Le PMI dans les services a atteint 52,9 en octobre, après 51,1 en septembre et une première estimation de 52,9.

L’économie allemande se dirige vers une autre faible performance au quatrième trimestre, selon le bureau d’études IHS Markit. Ainsi, l’indice des directeurs d’achat (PMI) Composite, qui prend en compte les secteurs manufacturier et des services, est ressorti à 48,9 en octobre 2019 contre 48,5 en septembre et une précédente estimation de 48,6. Le PMI dans les services a atteint 51,6 en octobre, après 51,4 en septembre et une première estimation de 51,2.


La croissance dans le secteur privé s’est accélérée en octobre 2019 dans la zone euro, selon le bureau d’études IHS Markit. Ainsi, l’indice des directeurs d’achat (PMI) Composite, qui prend en compte les secteurs manufacturier et des services, est ressorti à 50,6 contre 50,1 en septembre et une précédente estimation de 50,2. Le PMI dans les services a atteint 52,2 en octobre, après 51,6 en septembre et une première estimation de 51,8.

En zone euro, les ventes au détail ont progressé de 0,1% entre août et septembre 2019, selon les données communiquées par Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne. Le consensus était de +0,1%. Sur un an, les ventes au détail ont grimpé de 3,1%. Les économistes tablaient sur +2,5%.

En Allemagne, les commandes à l'industrie ont progressé de 1,3% en septembre 2019 contre un consensus de +0,1% et après -0,4% en août (chiffre révisé de -0,6%).

Aux Etats-Unis, les investisseurs se contenteront à 14h30 de la productivité et coût du travail unitaire au troisième trimestre

Vers 11h45, l'euro progresse de 0,14% 1,1089 dollar.