Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Les indices prennent de la hauteur, la situation des futures sur les indices américains s'améliore

AOF - 03 août 2020


(AOF) - Les marchés européens sont bien orientés de statistiques favorables et de l'amélioration de la tendance des futures sur les indices américains. Après la Chine, l'Europe a enregistré une croissance plus forte que prévu de son secteur manufacturier en juillet, selon le bureau d'études IHS Markit. Le tour des Etats-Unis à 15h45. A Paris, Société Générale recule après avoir dévoilé une nouvelle perte au deuxième trimestre. Vers 12h25, le CAC 40 gagne 0,97% à 4 830,16 points tandis que l'EuroStoxx progresse de 1,39% à 3 218,59 points.

En Europe, Siemens Helathineers perd 4,7% à 41,98 euros à la Bourse de Francfort au lendemain de son annonce, à l'occasion de la publication de ses résultats du troisième trimestre 2020, de son projet d'acquisition de l'américain Varian Medical Systems. Si le groupe de santé allemand a publié des résultats globalement au-dessus du consensus il a précisé que cette acquisition à 16,4 milliards de dollars serait financée pour moitié par une augmentation de capital (AK) et pour le reste par de la dette.

Société Générale (-3,25% à 12,56 euros) est relégué parmi les plus fortes baisses du CAC 40, au-delà du second trimestre consécutif de pertes inattendues, les investisseurs sanctionnent des performances décevantes relativement à ses concurrentes. BNP Paribas, dont les résultats dévoilés vendredi ont nettement dépassé les attentes, progresse de 2,07% à 34,82 euros. Au deuxième trimestre, Société Générale a essuyé une perte nette, part du groupe, de 1,264 milliard d'euros contre un bénéfice de 1,054 milliard d'euros un an auparavant.

Bolloré (4,17% à 2,95 euros) a publié, vendredi soir, un résultat net part du groupe en progression de 17% à 174 millions d'euros au premier semestre de son activité 2020. Elle précise que ce résultat n'intègre pas de plus-value sur la cession le 31 mars 2020 de 10% du capital d'UMG sur la base d'une valeur d'entreprise de 30 milliards d'euros pour 100%.

Les chiffres macroéconomiques du jour


La croissance du secteur manufacturier a finalement été légèrement supérieure à la prévision initiale en France en juillet, a annoncé le bureau d’études IHS Markit. L’indice des directeurs d’achat (PMI) pour ce secteur est ressorti à 52,4 contre 52 en première estimation. Les économistes s’attendaient à ce qu’elle soit confirmée. Le PMI était de 52,3 en juin.


La croissance du secteur manufacturier a finalement été supérieure à la prévision initiale en zone euro en juillet, a annoncé le bureau d’études IHS Markit. L’indice des directeurs d’achat (PMI) pour ce secteur est ressorti à 51,8 contre 51,1 en première estimation. Les économistes s’attendaient à ce qu’elle soit confirmée. Le PMI était de 47,4 en juin.

La croissance du secteur manufacturier a finalement été supérieure à la prévision initiale en Allemagne en juillet, a annoncé le bureau d’études IHS Markit. L’indice des directeurs d’achat (PMI) pour ce secteur est ressorti à 51 contre 50 en première estimation. Les économistes s’attendaient à ce qu’elle soit confirmée. Le PMI était de 45,2 en juin.

Aux Etats-Unis, l'indice des directeurs d'achat IHS Markit pour le secteur manufacturier en juillet sera publié à 15h45 suivi, un quart d'heure plus tard, de l'ISM pour le secteur manufacturier en juillet ainsi que des dépenses de construction du mois de juin.

Vers 12h20, l'euro perd 0,35% à 1,1735 dollar.