Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Les investisseurs voient la Bourse en rose

AOF - 06 février 2020


(AOF) - Les principaux marchés actions européens poursuivent leur progression dans le sillage de Wall Street et des places asiatiques. Oubliant le coronavirus, les investisseurs saluent la décision de la Chine de diviser par deux les droits de douanes sur 75 milliards de dollars d’importations américaines, mettant ainsi en musique l’accord commercial. Au chapitre des valeurs, les poids lourds du CAC 40 ont dévoilé des résultats 2019 globalement meilleurs que prévu. L'indice phare de la Bourse de Paris gagne 0,6% à 6 022 points. L'Euro Stoxx 50 progresse de 0,5% à 3 792 points.

Au contraire d’Ericsson, Nokia a dévoilé des résultats légèrement meilleurs que prévu au quatrième trimestre. L’action de l’équipementier télécoms finlandais gagne 2,52% à 3,71 euros. Sur cette période, il a enregistré un bénéfice opérationnel de 803 millions d'euros contre un profit de 552 millions d'euros, un an plus tôt. En données ajustées, le groupe finlandais a fait état d'un profit opérationnel de 1,133 milliard d'euros, à comparer avec un bénéfice de 1,12 milliard d'euros au quatrième trimestre 2018.

ArcelorMittal bondit de plus de 10% à 15,838 euros, soit la plus forte hausse du CAC 40, des perspectives optimistes ayant relégué au second plan des résultats 2019 dégradés. Le PDG Lakshmi Mittal a décelé des premiers signes encourageants d'amélioration, en particulier sur ses marchés clés aux Etats-Unis, en Europe et au Brésil. Selon le patron du premier sidérurgiste mondial, les clients reviennent sur le marché de l'acier et soutiennent ainsi les prix. Les investisseurs saluent également la discipline financière du groupe.

Publicis (+3,46% à 41,53 euros) s'adjuge la deuxième place du CAC 40. Le spécialiste de la communication est salué pour la progression de son revenu net publié 2019. Celui-ci croît de 9,3% à 9,8 milliards d'euros, mais affiche un repli de 2,3% à données comparables (en ligne avec l'objectif communiqué par le groupe en octobre 2019). Arthur Sadoun, son directeur général, a déclaré viser une amélioration de la croissance organique au second semestre 2020. La société anticipe en revanche une croissance organique négative au premier semestre et en particulier au premier trimestre 2020.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En décembre 2019 en France, les dépenses de consommation des ménages en biens se replient en volume (–0,3 % après +0,7 %) selon l'Insee. La consommation d'énergie se replie nettement (–1,8 %) et les achats alimentaires baissent de nouveau (–0,5 %). La consommation de biens fabriqués ralentit (+0,6 %). Sur l'ensemble du quatrième trimestre 2019, la consommation des ménages en biens augmente (+0,4 % après +0,5 %).

Aux Etats-Unis, les investisseurs prendront connaissance à 14h30 de la productivité et du coût du travail au quatrième trimestre, ainsi que les inscriptions hebdomadaires au chômage.

Ce midi, l'euro grappille 0,03% à 1,1003 dollar.