Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Les marchés dépriment entre couvre-feu en France et plan de relance introuvable aux USA

AOF - 15 octobre 2020


(AOF) - Les marchés européens perdent plus de 2% car les mesures de restriction destinées à lutter contre la propagation du Coronavirus ne cessent d’être renforcées. La France a décrété un couvre-feu dans 9 métropoles, dont l’Ile de France. Elles vont aussi être durcies à Londres à partir de vendredi. En outre, républicains et démocrates semblent ne pas arriver à se mettre d'accord sur le nouveau plan de relance. Seules quelques valeurs échappent à la correction, dont FDJ grâce à ses revenus trimestriels. Vers 12 heures, le CAC 40 perd 2,09% à 4 838 points et l'EuroStoxx50 2,45% à 3 193 points.

En Europe, Roche abandonne 2,96% à 310,10 francs suisses malgré la publication d'un chiffre d'affaires neuf mois en légère hausse et la confirmation de ses objectifs annuels. Le bond des ventes de tests du Covid-19 a été compensé par le repli des ventes de médicaments liés aux mesures de confinement. Sur les neuf premiers mois de l'exercice, les ventes du laboratoire suisse ont progressé d'1% à taux de change constant pour atteindre 43,979 millions de francs suisses.

A Paris, Publicis (-2,96% à 29,87 euros) est finalement emporté par la chute du marché en dépit d'un recul des revenus en données comparables moins pire que prévu. Les investisseurs saluent la publication d'une décroissance trimestrielle moins prononcée qu'attendu par le spécialiste français de la communication. Publicis a ainsi réalisé un revenu net de 2,343 milliards d'euros, en baisse de 9,1%. En organique, le repli atteint 5,6%. Goldman Sachs souligne une décroissance organique trimestrielle moins forte qu'attendu par le consensus (-8,9%) et par ses analystes (-7,3%).

La Française des jeux (FDJ) gagne 5,12% à 36,15 euros grâce à une performance trimestrielle meilleure que prévu. Elle a dévoilé un chiffre d'affaires au troisième trimestre 2020 de 500 millions d'euros, quasi-stable sur un an (+0,2%). Les mises ont, elles, atteint les 4,4 milliards d'euros, en hausse de 6%. La FDJ a bénéficié de facteurs favorables, notamment un calendrier de manifestations sportives fourni à la suite du décalage de nombreux événements initialement prévus au deuxième trimestre. Les paris sportifs ont augmenté de 27% à près d'1 milliard d'euros, tant en ligne qu'en point de vente, et l'activité loterie crû d'1% à 3,4 milliards d'euros.

Les chiffres macroéconomiques du jour


L'indice des prix à la consommation a reculé de 0,5 % en septembre sur un mois, après –0,1 % en août 2020, a annoncé l'Insee. Corrigés des variations saisonnières, les prix à la consommation ont baissé de 0,2 % en septembre, après –0,5 % en août. Sur un an, les prix à la consommation sont stables, après +0,2 % le mois précédent. " Cette stabilité résulte d’un ralentissement des prix des services et d’une baisse accentuée de ceux de l’énergie " a expliqué l'institut de statistiques.

Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage, l'indice Empire State d'octobre les prix à l'importation en septembre et l'indice Philly Fed seront connus à 14h30. Les stocks de gaz naturel et de pétroles seront publiés respectivement à 16h30 et 17heures.

Vers 12h15, l'euro 0,34 à 1,1708 dollar.