Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Les marchés en mode "pause"

AOF - 14 septembre 2020


(AOF) - En hausse en début de séance, les principaux marchés actions européens évoluent en ordre dispersé à la mi-journée. Les investisseurs ont bien accueilli ce matin la reprise des essais cliniques du vaccin expérimental d'AstraZeneca et de l'Université d'Oxford. Ils ont également salué l'annonce d'une fusion-acquisition d'envergure dans la tech. L'américain Nvidia rachète l'activité britannique de semi-conducteurs du japonais SoftBank pour 40 milliards de dollars. Mais, la tendance s'est étiolée dans l'attente de Wall Street. Le CAC 40 gagne 0,07% à 5 038 points. L'Euro Stoxx 50 cède 0,16%.

Euronext cède 3,8% à 97,80 euros, pénalisé par la concurrence de Deutsche Börse (-1,07% à 151,90 euros). Le groupe allemand a annoncé avoir soumis une offre d'achat pour le groupe Borsa Italiana. " Nous pouvons confirmer que Deutsche Börse a soumis une offre pour le groupe Borsa Italiana. En tant qu'acteur mondial, nous pouvons offrir un soutien majeur à la croissance et au développement futurs de Borsa Italiana en tant que société autonome, renforçant ainsi son rôle crucial pour l'économie italienne et les marchés européens des capitaux " précise la bourse allemande.

Les vents sont porteurs pour Dassault Aviation qui décolle de 10,20% à 826,50 euros sur la place de Paris. Et pour cause : la Grèce a annoncé samedi son intention d’acquérir 18 avions de combat Rafale pour équiper son armée de l’air. Il s’agira de 12 appareils d’occasion et de 6 avions neufs. Si le calendrier de livraisons définitif reste encore à fixer, la Grèce souhaiterait la réception des premiers avions dès le second semestre 2021. Ce contrat est également une bonne nouvelle pour Thales (+4,67% à 69,04 euros) et Safran (+1,79% à 98,98 euros) qui participent au programme.

Valneva bondit de près de 14% à 5,81 euros, soutenu par la signature d'un accord majeur au Royaume-Uni pour le vaccin Covid-19. Il pourrait permettre à la biotech spécialisée dans les vaccins contre les maladies rares d'empocher jusqu'à 900 millions d'euros. Cet accord fait suite à l'accord avec le gouvernement américain pour la fourniture de 166 millions de dollars au maximum pour un volume de doses non divulgué. Ces montants sont d'envergure pour le groupe qui a réalisé en 2019 un chiffre d'affaires de 126,2 millions d'euros.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En zone euro, la production industrielle a grimpé de 4,1% au mois de juillet par rapport à juin. Les économistes tablaient sur une hausse de 4%. Sur un an, la production industrielle a reculé de 7,7%. Le consensus misait sur une baisse de 8,2%.

Vers midi, l'euro gagne 0,09% à 1,1858 dollar.