Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Les marchés européens dans l'expectative

AOF - 12 janvier 2021


(AOF) - Les bourses européennes évoluent sans véritable tendance à la mi-séance. La situation sanitaire sur le Vieux Continent, notamment la multiplication des foyers du variant britannique, fait craindre de nouvelles mesures de restrictions qui pèseraient de nouveau sur la reprise économique. D'un autre côté, les investisseurs attendent d'y voir plus clair sur la situation politique américaine: en effet, la procédure de destitution de Trump pourrait retarder le plan de relance promis par Joe Biden. Vers 12h, le CAC 40 est stable à 5 662,06 points, et l'Euro Stoxx 50 recule de 0,06% à 3 618,58 ponts.

La crise du Covid-19 a fortement impacté les constructeurs automobiles en 2020. Renault (+1,53 % à 36,82 euros) en est l’illustration du jour. L’an dernier, le groupe Renault a vu ses ventes mondiales chuter de 21,3 % à environ 2,95 millions d’unités, sur un marché en repli de 14,2 %. Cette baisse est principalement due à sa forte exposition dans les pays ayant subi un confinement strict et la suspension de leurs activités commerciales au deuxième trimestre, ainsi qu’un ralentissement au quatrième trimestre, notamment en France.

Eramet chute de 10,3% à 41,72 euros, pénalisé par les déboires de sa filiale calédonienne. Selon le groupe minier, la Société Le Nickel (SLN) pourrait être placée en procédure collective dans les prochaines semaines sans un rapide retour à la normale de son activité. Le fabricant de nickel calédonien, engagé dans un plan de sauvetage depuis près de deux ans, est emporté par le grave conflit social qui secoue actuellement la Nouvelle Calédonie.

Faisant suite à " Sail & Power 2020 ", Fountaine Pajot (-0,84% à 94,2 euros) a levé le voile ce matin sur son nouveau plan de développement pluriannuel :" Odyssea 2024 ". La stratégie du fabricant de bateaux de plaisance s'appuie sur trois grands axes. Premièrement, le social, avec la réussite du collectif, le recrutement et la formation de nouveaux collaborateurs et l'amélioration des conditions de travail. Deuxièmement, l'environnemental en mettant l'accent sur des process de production toujours plus vertueux et innovants et le développement de bateaux plus respectueux de l'environnement.


Les chiffres macroéconomiques du jour


L'indice NFIB de la confiance des petites entreprises aux Etats-Unis a reculé à 95,9 en décembre après 101,4 en novembre. Il était attendu à 102,8.


Vers midi, l'euro est stable à 1,2153 dollar.