Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Les marchés jouent la prudence

AOF - 07 octobre 2020


(AOF) - Les marchés actions européens sont en petite baisse à la mi-séance. Les indices pâtissent de la déclaration surprise de Donald Trump hier : les négociations avec les démocrates, concernant un nouveau plan de relance, sont gelées jusqu’à l’élection présidentielle du 3 novembre prochain. Jerome Powell, le président de la Fed, avait pourtant souligné hier l’importance du soutien budgétaire dans le contexte actuel d’épidémie de Covid-19. A Paris, Pernod Ricard tire son épingle du jeu grâce à Jefferies. Vers midi, le CAC 40 abandonne 0,11% à 4 890 points. L'Euro Stoxx 50 cède 0,03% à 3 232 points.

Pernod Ricard progresse de 2,15% à 138,05 euros, prenant ainsi la tête du CAC 40. Le numéro deux mondial des vins et spiritueux derrière le britannique Diageo est soutenu par Jefferies. Dans une note publiée ce matin, le broker a relevé sa recommandation sur Pernod Ricard de Conserver à Achat et revu à la hausse son objectif de cours de 142 à 170 euros dans la perspective de la publication du chiffre d'affaires au deuxième trimestre, le 22 octobre prochain.

L'arrivée prochaine d'un nouveau CFO et directeur des opérations à la place de Philippe Gautier, imprimera-t-elle un nouveau souffle à SMCP ? En Bourse, les investisseurs ne s'emballent pas. Le titre recule de 1,46% à 3,946 euros. Une prudence qui s'explique. Le groupe de mode, propriétaire des marques Sandro, Maje, Claudie Pierlot mais aussi de Fursac est en convalescence après avoir été frappé de plein fouet par la crise sanitaire et ses conséquences (confinement, effondrement de la demande,...), d'abord en Asie, puis aux Etats-Unis et en Europe.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Le déficit de la balance commerciale française est ressorti à 7,7 milliards d'euros en août 2020, après un déficit de 7 milliards d’euros en juillet. Il atteint donc un niveau élevé et se rapproche du niveau record de juin.

La production industrielle allemande a reculé de 0,2% en août 2020 sur un mois, selon les données provisoires publiées par Destatis. Les économistes attendaient en moyenne une hausse de 1,5%, après +1,4% en juillet.

Aux Etats-Unis, figurent au menu l'évolution hebdomadaire des stocks de pétrole (16h30) et le compte rendu du dernier comité de politique monétaire de la Fed (20h).

Vers midi, l'euro gagne 0,21% à 1,1761 dollar.