Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Les nouvelles sur les vaccins soutiennent de nouveau les indices

AOF - 23 novembre 2020


(AOF) - Les marchés actions européens débutent la semaine en hausse grâce à des bonnes nouvelles au sujet du vaccin contre le Covid. Les campagnes de vaccination débuteront en décembre aux Etats-Unis et AstraZeneca a indiqué que son vaccin était efficace jusqu'à 90%. En attendant, les mesures de confinement ont nettement pesé sur l'activité en Europe en novembre. Du côté des valeurs, les banques sont bien orientées, Crédit Agricole ayant annoncé une OPA sur Creval. Vers 12h10, le CAC 40 gagne 0,59% à 5 528,11 points.

L'assureur Aviva plc (+2,20% à 325 euros) a annoncé qu'il allait vendre à son partenaire UBI Banca la totalité de sa participation de 80 % dans leur coentreprise italienne d'assurance-vie, Aviva Vita SpA. À l'issue de la transaction, Aviva recevra environ 400 millions d'euros en espèces. La transaction représente un multiple de 8,4 fois le bénéfice IFRS d'Aviva Vita en 2019 après impôts, 1 fois les fonds propres de Solvabilité II au 30 juin 2020 et 1,2 fois la valeur de l'actif net au 30 juin 2020.

A Paris, Danone cède 1,3% à 51,80 euros après l'annonce d'un plan d'économie d'un milliard d'euros justifié par la crise sanitaire. Le groupe agroalimentaire sacrifie entre 1 500 et 2 000 postes, dont près de 400 en France pour reconquérir la confiance des marchés. Depuis le début de l'année, la capitalisation boursière du français a perdu près de 30%. Au vue de l'évolution du cours de Bourse ce midi, cet objectif n'est pour l'instant pas atteint. Les analystes, eux, sont partagés. Préférant voir le verre à moitié rempli, Jefferies a confirmé sa recommandation d'Achat sur le titre.

La rumeur courait déjà depuis quelques mois. Ce matin, la filiale italienne de Crédit Agricole S.A a annoncé le lancement d'une offre publique d'achat en numéraire sur sa concurrente, Credito Valtellinese (Creval). Cette opération est bien accueillie, le titre Crédit Agricole (+2,84% à 9,20 euros) affiche l'une des plus fortes hausses de l'indice CAC 40. Les autres banques sont aussi bien orientées, la perspective de la concentration du secteur bancaire en Europe est positive, notamment du point de vue de la valorisation.

Les chiffres macroéconomiques du jour


En France, la première estimation (flash) de l'indice Markit/IHS d'activité des directeurs d'achat dans le secteur manufacturier pour le mois de novembre est ressorti à 49,1, au plus bas depuis six mois. Les économistes tablaient sur 50,1 après 51,3 en octobre. Dans les services, l'indice s'est établi à 38, au plus bas depuis six mois, conformément au consensus après 46,5 en octobre. Enfin, l'indice composite, qui agrège l'industrie et les services, a atteint 39,9, au plus bas depuis six mois. Les économistes visaient 34 après 47,5 en octobre.

L'activité dans le secteur privé a été plus faible que prévu dans la zone euro en novembre, a annoncé le bureau d'études IHS Markit. Selon une première estimation, l'indice des directeurs d'achat (PMI) composite, qui prend en compte les secteurs manufacturier et des services, est ressorti à 45,1 contre un consensus Reuters de 46,1 et 50 en octobre. Il est au plus bas de 6 mois et cet indice signale une contraction de l'activité.

L'activité dans le secteur privé a été plus solide que prévu en Allemagne en novembre, a annoncé le bureau d'études IHS Markit, en dépit des restrictions imposées du fait du Covid. Selon une première estimation, l'indice des directeurs d'achat (PMI) composite, qui prend en compte les secteurs manufacturier et des services, est ressorti à 52 contre un consensus Reuters de 50,1 et 55 en octobre. Il est au plus bas de 5 mois.

Ces mêmes indicateurs sont attendus pour les Etats-Unis à 15h45.

Vers 12h00, l'euro gagne 0,18% à 1,1880 dollar.