Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - L'Europe unifiée, les investisseurs rassurés

AOF - 21 juillet 2020


(AOF) - Les principaux marchés actions européens évoluent sur une note très positive à l'approche de la mi-séance. Les investisseurs saluent le chemin accompli par l'Union européenne. Les pays du Vieux Continent ont fini par trouver un compromis sur le plan de relance de 750 milliards d'euros. Ce plan, qui se compose de subventions et prêts, semble globalement équilibré. Emmanuel Macron a salué l'aspect "historique" de l'accord et assuré qu'il permettra de répondre aux défis qu'affrontent le Vieux Continent. Vers midi, le CAC 40 gagne 1,4% à 5 164,01 points. L'Euro Stoxx 50, 1,8% à 3 448 points.

Novartis cède 0,6% à 82,22 francs suisses, pénalisé par des résultats trimestriels contrastés et la révision à la baisse de sa prévision de chiffre d'affaires annuel en raison de la crise du coronavirus. Au deuxième trimestre 2020, le laboratoire pharmaceutique suisse a réalisé un bénéfice net de 3,1 milliards de dollars, en hausse de 5% à taux de change constant grâce notamment aux succès de ses nouveaux médicaments Cosentyx (contre la spondylarthrite active de la colonne vertébrale non radiographique) et Entresto (contre l'insuffisance cardiaque) aux Etats-Unis.

Rémy Cointreau cède plus d'1% à 132,80 euros malgré un chiffre d'affaires trimestriel moins dégradé que prévu. Le numéro deux français des vins et spiritueux a pu compter sur la résilience des consommateurs américains, britanniques et russes. Ces derniers n'ont pas abandonné la dégustation de cognac à domicile, bien au contraire, dans une période des plus difficiles. Il s'agit d'une bonne nouvelle pour la maison charentaise malgré tout lourdement pénalisée par la fermeture du circuit " on-trade " (restaurants, bars, hôtels, ...) et par l'effondrement du trafic aérien mondial.

Mauna Kea chute de près de 6% à 1,2 euro. La medtech a publié un chiffre d'affaires au deuxième trimestre 2020 en repli de 72% par rapport à la même période en 2019. Celui-ci atteint désormais 600 000 euros, contre 2,2 millions un an auparavant. Sur le semestre, l'activité recule de 47% et le chiffre d'affaire s'établit à 2,1 millions d'euros. Les ventes de produits consommables ont diminué 52% au cours des six premiers mois de l'année, celles de systèmes de 59%, alors que les ventes de services ont augmenté de 7%. Sur le seul second trimestre, Mauna Kea n'a enregistré aucune vente de systèmes.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Aucun indicateur n'est attendu.

Vers midi, l'euro est stable à 1,1445 dollar.