Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Optimisme avant la BCE, Renault chahuté

AOF - 06 juin 2019


(AOF) - Les principaux indices actions européens évoluent en hausse à la mi-séance. Au chapitre macroéconomique, les investisseurs attendent avec intérêt la conférence de presse de Mario Draghi alors que l'environnement économique mondial s'est nettement dégradé ces dernières semaines.Sur le front des valeurs, Renault chute après la décision surprise de Fiat-Chrysler de retirer son offre de fusion avec le constructeur français. Crédit Agricole progresse timidement dans le sillage de la présentation de sa stratégie 2022. Le CAC 40 gagne 0,64% à 5 326 pts. L'Euro Stoxx 50 progresse de 0,87% à 3 369 pts.

Le mariage entre Renault et Fiat Chrysler Automobiles (FCA) n'aura finalement pas lieu. En Bourse, Renault chute de près de 7% à 52,36 euros tandis que FCA grappille 0,15% à 11,724 euros. Le constructeur italo-américain a, en effet, brusquement retiré son offre de fusion cette nuit. FCA estime que " les conditions politiques en France ne sont actuellement pas réunies pour qu'une telle combinaison voie le jour avec succès ". Le groupe a perdu patience alors que le conseil d'administration de Renault n'a pas été en mesure de prendre une décision, l'Etat Français, qui détient 15% du groupe, ayant demandé un report du vote.

Crédit Agricole SA gagne 0,4% à 40,455 euros après avoir dévoilé ce matin son nouveau plan stratégique à l'horizon 2022. Crédit Agricole SA (CASA), la structure cotée de Crédit Agricole, vise un objectif de rentabilité amélioré et sécurisé, avec un résultat net part du groupe supérieur à 5 milliards d'euros (4,4 milliards d'euros en 2018) et un objectif relevé de rentabilité sur capitaux propres tangibles (ROTE) supérieur à 11 % (12,7 % en 2018 ; objectif du PMT 2016-2019 : 10 %).

Rémy Cointreau cède 1% à 121,20 euros, pénalisé par des prises de bénéfices. Le groupe, considéré comme le "Hermès" du cognac, a publié ce matin des résultats annuels encore plus solides que prévu. Dans un communiqué, le groupe familial charentais a salué une année record qui lui permet d'atteindre avec un an d'avance son objectif de marge opérationnelle courante. Au titre de son exercice 2018-2019 clos fin mars, le numéro deux français des vins et spiritueux a réalisé un résultat net part du groupe (proforma) de 157,1 millions d'euros, en hausse de 6%. En organique, ce résultat grimpe de 11,5%.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Au cours du premier trimestre 2019, le PIB a progressé de 0,4% dans la zone euro, conformément à la première estimation, a indiqué Eurostat. Au cours du quatrième trimestre 2018, le PIB avait augmenté de 0,2%. Sur un an, la hausse du PIB a été confirmée à +1,2%, comme au quatrième trimestre 2018.

Aux Etats-Unis, la balance commerciale du mois d'avril et les inscriptions hebdomadaires au chômage sont attendues à 14h30.

Vers midi, l'euro gagne 0,09% à 1,1234 dollar.