Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Première partie de séance dans le vert pour les Bourses européennes

AOF - 11 juin 2019


(AOF) - Les marchés actions européens évoluent dans le vert à la mi-séance. Les valeurs liées à l’automobile et aux matières premières tirent les indices, toujours grâce à l’accord conclu entre le Mexique et les Etats-Unis. Toutefois, cette hausse pourrait n'être que temporaire, le conflit commercial sino-américain étant loin d'être réglé. Hier, Donald Trump s'est dit prêt à mettre en place de nouveaux tarifs douaniers sur les produits chinois après le G20, faute de progrès dans les discussions. Vers midi, le CAC 40 avance de 0,79% à 5 425,09 points et l’EuroStoxx 50 de +0,82% à 3 414,21 points.

A Paris, Kering progresse de 2,39% à 493,25 euros:  la journée investisseurs consacrée à sa stratégie digitale a convaincu. A l'image de son concurrent LVMH, le propriétaire de Gucci et Balenciaga entend fortement développer son activité digitale pour séduire les jeunes consommateurs "digital native". L'objectif est de proposer des contenus susceptibles de faire rêver et bien sûr, d'inciter à l'achat. Offrir aux clients des "expériences" originales qui sont relayées par des "influenceurs" est devenu le nouveau mantra du secteur du luxe. Lors de sa journée investisseurs, Kering a ainsi révélé que le digital avait représenté plus de la moitié du budget de communication de Gucci, au lieu de 20% il y a trois ans.


Ubisoft
( -1,58% à 72,12 euros) a profité de la grande messe des jeux vidéo, le salon E3, pour dévoiler une offre d'abonnement, qui donnera accès à une centaine de jeux pour 14,99 euros. Ce service baptisé Uplay+ sera disponible sur PC à partir de septembre. S'il faudra initialement télécharger les jeux, il fonctionnera également en streaming courant 2020 grâce à la technologie de Google, Stadia.Ubisoft a également dévoilé une nouvelle franchise : Gods and Monsters, jeu d'aventure dans l'univers de la Grèce antique.

Les chiffres macroéconomiques du jour


Le produit intérieur brut (PIB) de la France devrait progresser de 0,3% au deuxième trimestre 2019, selon une nouvelle estimation de la Banque de France dévoilée aujourd’hui. L’institution confirme ainsi sa prévision initiale en date du 13 mai dernier.

L'indice Sentix, qui mesure le sentiment des investisseurs en zone euro, est ressorti à -3,3 en juin 2019, contre +5,3 en mai. Le consensus Reuters attendait +2,9.

Aux Etats-Unis, les investisseurs attendent les prix à la production pour le mois de mai à 14h30.

Vers midi, l'euro gagne 0,05% à 1,1318 dollar.