Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Prudence avant la Fed

AOF - 26 septembre 2018


(AOF) - Les marchés actions européens ne s’éloignent guère de l’équilibre. Cette situation devrait se prolonger jusqu’à la clôture, hormis un nouveau développement dans le différend commercial entre les Etats-Unis et la Chine. Les investisseurs se montrent prudents avant la décision de la Réserve fédérale américaine. Si une nouvelle hausse des taux (la troisième cette année) ne fait aucun doute, les opérateurs espèrent obtenir de Jerome Powell des indices sur leur trajectoire future. Vers 12h05, l’indice CAC 40 gagne 0,29% à 5 495,13 points et l'EuroStoxx50, 0,21% à 3426,93 points.

Plus fort repli de l'indice suisse, SMI, UBS perd 1,04% à 15,765 francs suisses à la suite de l'annonce du départ du patron de son activité de banque d'investissement, Andrea Orcel, chez Banco Santander (+0,31% à 4,49 euros), dont il deviendra le Directeur général. Ce départ représente une surprise pour les investisseurs. Andrea Orcel avait rejoint la banque suisse en 2009 et était devenu en 2012 le patron de la banque d'investissement. Citi rappelle que c'est sous son leadership qu'UBS a été l'une des premières banques à réduire fortement son exposition aux activités obligataires en raison des nouvelles réglementations mises en place après la crise financière.

Mais qu'arrive-t-il au titre Bourbon ? Après avoir bondi de 13,69% hier, l'action de la parapétrolière flambe de 12,15% à 5,54 euros aujourd'hui. La seule progression du pétrole ne saurait justifiée l'ampleur de ce bond. Certes, l'activité du groupe est fortement corrélé à l'évolution du cours de l'or noir. Plus le pétrole est cher, plus les compagnies pétrolières, clients de Bourbon, s'activent dans l'exploration-production. Ainsi, TechnipFMC a gagné 5,5% lors des deux séances précédentes , Vallourec, 6,5% et CGG, 3,8%. Des variations significatives, mais sans comparaison avec celles de Bourbon.

En chute de plus de 5% à l'ouverture de la place de Paris, Neopost se reprend et gagne 0,99% à 24,58 euros. Le spécialiste du courrier a dévoilé hier soir des résultats semestriels globalement dégradés et abaissé sa prévision de marge opérationnelle courante annuelle. Dans le détail, Neopost a réalisé un bénéfice net (part du groupe) de 60 millions d'euros lors du premier semestre 2018, en hausse de 18,1%, bénéficiant d'un effet de base sur les coûts non récurrents. 

Les chiffres macroéconomiques du jour

Aux Etats-Unis, les investisseurs prendront connaissances des ventes de logements neufs pour le mois d'août (16h00). Suivra la fin de la réunion du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale (20h00).

Vers 12 heures, l'euro est stable à 1,1765 dollar.