Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Prudence avant les élections américaines de mi-mandat

AOF - 06 novembre 2018


(AOF) - Les marchés européens se replient légèrement et Wall Street devrait adopter la même tendance. L’attentisme devrait prévaloir au cours de cette séance alors que les élections américaines de mi-mandat doivent débuter dans la journée. Au chapitre économique, la croissance du secteur privé européen a moins ralenti que prévu en octobre, mais est à un plus bas de plus de deux ans. Les résultats des entreprises suscitent par ailleurs des réactions négatives de la part des investisseurs : Arkema, Zalando… Vers 12 heures, le CAC 40 perd 0,33% à 5084,44 points et l'EuroStoxx50, 0,44% à 3203,14 points.

En Europe, Zalando dégringole en Bourse de 5,55% à 32,48 euros, dans le sillage d'une publication trimestrielle décevante. Le numéro un européen de la mode en ligne a fait état au troisième trimestre d'une croissance plus faible que prévu, impactée par une période estivale prolongée. Celle-ci a entraîné une baisse de la consommation et retardé le démarrage de la saison Automne/hiver. Ainsi, le distributeur allemand a vu son chiffre d'affaires croître de 11,7% - 2% en dessous du consensus - à 1,20 milliard d'euros. Le groupe a également accusé une perte opérationnelle ajustée de 38,9 millions d'euros.

En repli de 3,37% à 92,44 euros, Arkema accuse la plus forte baisse du SBF 120 en dépit de résultats trimestriels conformes aux attentes et de perspectives confirmées. Les investisseurs semblaient attendre mieux du groupe français de chimie. Ce dernier a maintenu son objectif d'une croissance d'environ 5% de son Ebitda 2018, alors que le consensus table sur une hausse de 6%. Dans une note publiée ce matin, Oddo BHF observe que cette prévision implique un faible quatrième trimestre (-4%) pour des raisons essentiellement de base de comparaison élevée.

Michelin (-0,22% à 89,40 euros) va fermer le site de Dundee au Royaume-Uni d'ici la mi-2020. Ce site, ouvert en 1971, produit exclusivement des pneumatiques à la marque Michelin en dimension 16 pouces et moins pour les véhicules de tourisme. Il est confronté ces dernières années à de graves difficultés dues à une transformation en profondeur du parc de véhicules de tourisme se traduisant par un recul structurel de la demande en pneumatiques premium en 16 pouces et moins.

Les chiffres macroéconomiques du jour

La croissance dans le secteur privé de la zone euro a moins ralenti qu'annoncé initialement en octobre, a indiqué le bureau d'études Markit. L'indice des directeurs d'achat Composite, qui prend en compte les secteurs manufacturier et des services, est ressorti à 53,1 contre 54,1 en septembre et 52,7 en version flash. Les économistes s'attendaient à ce qu'elle soit confirmée. Dans les services, l'indice est ressorti à 53,7 en octobre contre 54,7 en septembre et 53,3 en première estimation.

L’accélération de la croissance dans le secteur privé en France a été plus faible qu’annoncé initialement en octobre, a indiqué le bureau d’études Markit. L’indice des directeurs d’achat Composite, qui prend en compte les secteurs manufacturier et des services, est ressorti à 54,1 contre 54 en septembre et 54,3 en version flash. Les économistes s’attendaient à ce qu’elle soit confirmée. Dans les services, l’indice est ressorti à 55,3 en octobre contre 54,8 en septembre et 55,6 en première estimation.

La croissance dans le secteur privé en Allemagne a moins ralenti qu'annoncé initialement en octobre, a indiqué le bureau d'études Markit. L'indice des directeurs d'achat Composite, qui prend en compte les secteurs manufacturier et des services, est ressorti à 53,4 contre 55 en septembre et 52,7 en version flash. Les économistes s'attendaient à ce qu'elle soit confirmée. Dans les services, l'indice est ressorti à 54,7 en octobre contre 55,9 en septembre et 53,6 en première estimation.

Les commandes à l'industrie en Allemagne ont augmenté de 0,3% en septembre, dépassant le consensus Reuters de -0,6%.

En septembre 2018 par rapport à août 2018, les prix à la production industrielle ont augmenté de 0,5% dans la zone euro et de 0,6% dans l'Union européenne, selon les estimations d’Eurostat, l’office statistique de l'Union européenne. Ils étaient attendus en hausse de 0,4%, selon le consensus Reuters. En août 2018, les prix avaient augmenté de 0,4% dans les deux zones.

A la mi-séance, l'euro s'effrite de 0,07% à 1,1402 dollar.