Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Quasi-stabilité des Bourses, LVMH pourrait croquer Tiffany

AOF - 28 octobre 2019


(AOF) - Les marchés actions européens évoluent proches de l’équilibre après leur progression de la semaine passée. Du côté du Brexit, les européens ont accepté le report de la date butoir au 31 janvier, donnant le temps à Boris Johnson d’organiser des élections. La semaine sera marquée par la décision de la Fed mercredi sur ses taux. Une nouvelle baisse de 25 points de base est attendue. Au chapitre des valeurs, LVMH confirme son intérêt pour le joaillier américain Tiffany et HSBC dévoile des résultats inférieurs aux attentes au troisième trimestre. Vers 12h15, le CAC 40 gagne 0,11% à 5 728,41 points.

HSBC (-4,29% à 590,90 pence) ferme la marche de l'indice FTSE 100, la banque britannique ayant accumulé les mauvaises nouvelles à l'occasion de la publication de ses résultats du troisième trimestre. Ceux-ci sont ressortis inférieurs aux attentes et les perspectives se sont dégradées. Elle a en conséquence décidé d'abandonner son objectif d'une rentabilité des fonds propres tangibles d'au moins 11% en 2020. Comme HSBC l'avait laissé aussi entendre récemment, elle restructurera ses activités en Europe et aux Etats-Unis dans la banque de détail.

LVMH passe à l'offensive dans la joaillerie. Huit ans après le rachat de Bulgarie, le géant du luxe entend s'offrir l'américain Tiffany pour 120 dollars par action en cash ce qui valoriserait sa cible à 14,5 milliards de dollars, soit 22 % de plus que sa capitalisation boursière. Pas assez cependant pour Tiffany qui serait en train de faire monter les enchères. Compte tenu des perspectives de croissance des bénéfices du joailler, UBS estime qu'une offre comprise entre 140 et 160 dollars serait justifiée. En conséquence, LVMH, qui gagnait 1 % à l'ouverture, progresse de 0,36 à 385,35  euros.

Eurofins Scientific grimpe de 6,80% à 471,40 euros à la Bourse de Paris et signe la plus forte hausse SBF 120 après avoir dévoilé des ventes supérieures aux attentes au troisième trimestre. Le groupe de laboratoires d'analyses a ainsi dégagé sur les trois derniers mois un chiffre d'affaires de 1,167 milliard d'euros, en hausse de 22,3%. La croissance organique ressort pour sa part à 6,4%. Corrigée de l'effet des jours ouvrés, elle s'établit à 5,1% sur la période et hors Boston Heart Diagnostics (BHD), à 7,3%.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Aucun indicateur n'est attendu.

Vers 12h15, l'euro gagne 0,08% à 1,1089 dollar.