Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF Wall Street - La peur de l'inflation fait vaciller les marchés

AOF - 11 mai 2021


(AOF) - Rien ne va plus à Wall Street qui creuse ses pertes à l'approche de la mi-séance. Les valeurs technologiques sont particulièrement malmenées depuis hier en raison des inquiétudes croissantes liées à l'inflation. Les investisseurs se détournent des valeurs considérées comme de croissance car elles pourraient être pénalisées par l'accélération de l'inflation dans un contexte de reprise rapide de l'économie mondiale. De plus, la surchauffe de l'économie américaine pourrait pousser la Fed à intervenir plus tôt que prévu. Le Dow Jones cède 1,7% à 34 148 points. Le Nasdaq, 1,24% à 13 233 points.

Virgin Galactic traverse une zone de turbulences mardi sur la place de New York. L’action de la société de tourisme spatial chute en effet de plus de 8% à 16,47 dollars. La firme du milliardaire Richard Branson a dit qu’elle réévaluait le calendrier du prochain vol d'essai de son vaisseau-mère, baptisé Eve, après avoir identifié des traces d’usures. Un nouveau retard en vue qui n’enchante guère le marché. En parallèle de cette annonce, Virgin Galactic a dévoilé des résultats dans le rouge au titre de son premier trimestre 2021.

Les chiffres économiques du jour

Aucun indicateur n'est attendu.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

COMCAST
La chaîne NBC, filiale du groupe Comcast, a annoncé hier qu'elle ne diffuserait pas la prochaine cérémonie des Golden Globes en janvier 2022. Le jury de 90 journalistes qui compose la Hollywood Foreign Press Association, l'organisatrice de l'évènement, est au centre d'une vive polémique depuis plusieurs mois: accusé de manque de transparence et, surtout, de manque de diversité. Il ne compterait en effet aucun membre noir. Des réformes ont été adoptées récemment par la HFPA, mais considérées comme trop timides. Tom Cruise a notamment renvoyé ses trophées en signe de protestation.

L BRANDS
L Brands a annoncé sa scission en deux sociétés : Victoria's Secret et Bath & Body Works. L'opération devrait être achevée d'ici la fin août. Le groupe a également réalisé au premier trimestre 2021 un bénéfice par action ajusté de 1,25 dollar, contre une estimation comprise entre 0,85 et un dollar. Wall Street visait 93 cents. Le chiffre d'affaires est ressorti à 3,02 milliards, contre 1,65 milliard un an plus tôt. Le consensus le donnait à 2,84 milliards. Les ventes de Victoria's Secret ont atteint 1,55 milliard contre 893,6 millions un an plus tôt.

PFIZER/BIONTECH
La FDA a donné son autorisation pour étendre le vaccin Pfizer/BioNTech aux adolescents âgés de 12 à 15 ans aux Etats-Unis. Le vaccin était jusqu'ici autorisé en urgence pour les personnes âgées de plus de 15 ans. Les deux laboratoires ont également annoncé qu'une étude était actuellement en cours chez les moins de 12 ans et qu'ils espéreraient pouvoir déposer en septembre une demande pour la population pédiatrique de 2 à 11 ans aux Etats-Unis.

NOVAVAX
Lundi, Novavax a annoncé que son projet d'approbation de son vaccin contre la Covid-19 prendrait du retard par rapport à son calendrier initial. Fin mars, la biotech américaine avait déjà fait part de retard du fait d'un manque de matières premières pour assurer la production des doses, ce qui l'avait poussée à reporter de plusieurs semaines de la signature d'un contrat de livraisons de doses de son vaccin à l'Union européenne. En mars, Novavax déclarait que son vaccin était efficace à 89,7% contre les formes symptomatiques de la maladie, selon des essais cliniques menés au Royaume-Uni.

VIRGIN GALATIC
C’est la douche froide qui attend Virgin Galactic Holdings ce mardi sur la place de New York. En préouverture de Wall Street, l’action chute de 20%. Le groupe de tourisme spatial a dit qu’il étudiait le calendrier de son prochain vol d'essai après avoir identifié un potentiel problème technique. Cette annonce s'accompagne de résultats dans le rouge lors du premier trimestre 2021. Sur les trois premiers mois de l’année, Virgin Galactic a essuyé une perte nette de 130 millions de dollars, ou -55 cents par action (contre un consensus FactSet de -28 cents).