Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF Wall Street - Le plan de relance n'efface pas toutes les craintes autour de la situation sanitaire

AOF - 22 décembre 2020


(AOF) - Les indices américains évoluent de nouveau en ordre dispersé à l'approche de la mi-séance. L'adoption au Congrès du nouveau plan de relance tant attendu n'efface pas vraiment les craintes liées à la situation sanitaire du pays et à la nouvelle souche du covid-19 apparue au Royaume-Uni. Ce plan prévoit notamment une aide de 600 dollars pour de nombreux américains et 300 dollars d'aides hebdomadaires aux chômeurs. Enfin la révision à la hausse du PIB au troisième trimestre n'a pas pesé dans les débats. Ainsi le Dow Jones recule de 0,44% alors que le Nasdaq progresse de 0,24%.

Apple domine une nouvelle fois le Dow Jones de la tête et des épaules grâce à un gain de 4,62% à 134,15 dollars après +1,24% hier, alors que l'indice phare de Wall Street a du mal à se sortir du marasme ambiant. La firme à la pomme bénéficie des révélations de Reuters, hier soir, sur son projet de se lancer dans la construction de véhicules électriques dès 2024, véhicules qui intègreraient ses propres technologies de batteries. Apple chercherait ainsi à faire de la concurrence à Tesla, qui perd encore 1,9% aujourd'hui, après -6,5% hier pour sa première au S&P500.

Les chiffres économiques du jour


Les ventes de logements anciens aux États-Unis ont chuté de 2,5% par rapport au mois précédent, pour atteindre 6,69 millions d'unités en novembre 2020, ce qui est pire que les prévisions du marché, qui anticipaient une baisse de 1% en raison de la hausse des prix et de la diminution de l'offre. C'est la première baisse en six mois dans le pays, les ventes ayant chuté dans le sud, le Midwest et le Nord-Est et étant restées stables dans l'ouest.

Les Etats-Unis ont connu une croissance de leur PIB de 33,4% au troisième trimestre 2020, contre un repli de 31,4% au second. Le marché attendait une croissance de 33,1%.

L'indice de confiance du consommateur mesuré par le Conference Board est ressorti en décembre à 88,6. Les économistes tablaient sur 97 après 92,9 en novembre.

Les valeurs à suivre aujourd'hui


APPLE
Apple aurait pour objectif de lancer en production ses propres voitures électriques, avec des batteries conçues maison, dès 2024, a révélé Reuters, citant des sources au faîte des projets de la firme à la pomme. Baptisé Titan, son projet de batteries, qui a connu un parcours chaotique depuis 2014, serait à l'origine d'une nouvelle technologie "susceptible de diminuer 'radicalement' le coût des batteries et d'augmenter l'autonomie des véhicules', ajoute l'agence de presse. Doug Field, un ancien d'Apple qui a aussi travaillé chez Tesla, aurait permis de relancer le projet en 2018.

BLACKSTONE
Blackstone Infrastructure Partners a émis une offre pour l'acquisition de la totalité du capital social d'Applegreen Plc de 5,75 euros par action en espèces. Cette offre valorise le réseau iralndais de stations services à environ 718,1 millions d'euros, soit une prime de 48,2% par rapport au prix de clôture de 3,88 euros par action le 9 décembre 2020 (le dernier jour ouvrable avant la publication de l'annonce de l'offre éventuelle le 10 décembre 2020) et une prime de 63,7 % par rapport au cours de clôture moyen des trois mois ayant pris fin le 9 décembre 2020.

CARMAX
CarMax a publié unbénéfice pour le compte du troisième trimestre 2020 de 1,42 dollar par action, contre 1,04 dollar il y a un an à la même époque. Le consensus FactSet tablait sur un BPA de 1,13 dollar. Le chiffre d'affaires s'est lui établi à 5,18 milliards de dollars, en hausse de 8,1%) dépassant là aussi le consensus qui espérait 5,01 milliards. En revanche, les ventes à périmètre constant du revendeurs de véhicules n'ont augmenté que de 0,8%, contre +3,5% attendus.

HONEYWELL
Honeywell a annoncé être sur le point d'acquérir la société Sparta Systems pour 1,3 milliard de dollars en espèces auprès de New Mountain Capital. Sparta Systems, qui compte 250 employés et 400 clients, est un fournisseur de logiciels de gestion de la qualité pour l'industrie des sciences de la vie. Cette acquisition vise à renforcer le leadership d'Honeywell dans les domaines de l'automatisation industrielle, des solutions de transformation numérique et des logiciels de gestion des performances d'entreprise, a déclaré le groupe. Sa finalisation est prévue pour le premier trimestre 2021.