Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF Wall Street - Les marchés américains dispersés

AOF - 21 septembre 2018


(AOF) - Les marchés actions américains évoluent en ordre dispersé à la mi-séance. Les investisseurs semblent temporiser après les nouveaux records historiques atteints hier. L'annonce de taux de taxation limités de 10% par les Etats-Unis et la Chine avait rassuré les investisseurs. L'impact direct est limité sur l'économie. Au chapitre des valeurs, United Natural Foods accuse une chute de 13,28% à 29,55 dollars. Vers 17h30, le S&P 500 avance de 0,16% à 2 935,22 points et le Nasdaq Composite recule de 0;08% à 8 021,84 points.

 

Comme redouté, United Natural Foods est malmené. Le titre recule de 13,28% à 29,355 dollars suite à la publication de résultats trimestriels décevants. Au quatrième trimestre de son exercice fiscal, le spécialiste des produits bios a réalisé un bénéfice net de 33 millions de dollars, en repli de 2,5%. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 76 cents, contre un consensus de 86 cents. Le chiffre d'affaires a progressé de 11% à 2,6 milliards de dollars, conformément aux attentes.

Les chiffres économiques du jour


Aux Etats-Unis, 5,34 millions de ventes de logements anciens ont été comptabilisées en août. Les économistes tablaient sur 5,37 millions après 5,34 millions en juillet.


Aux Etats-Unis, l'indice de confiance de consommateur mesuré par le Conference Board pour août a progressé de 0,4% contre un consensus de +0,5% après + 0,7% en juillet (chiffre révisé de +0,6%).


L'indice d'activité manufacturière de la Fed de Philadelphie (Philly Fed) est ressorti à 22,9 en septembre contre un consensus de 15,3 après 11,9 en août.


Aux Etats-Unis, 201 000 nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage ont été enregistrées lors de la semaine close le 15 septembre. Les économistes tablaient sur 209 000 après 204 000 la semaine précédente.

Les valeurs à suivre aujourd'hui



MEDTRONIC

Medtronic a signé un accord en vue de racheter le fabricant israélien d'équipements médicaux Mazor Robotics pour 1,64 milliard de dollars. La medtech américaine renforce son offre de technologie pour la chirurgie de la colonne vertébrale assistée par robot. Elle propose 58,50 dollars par ADS (American Depository Share). L'équipementier médical précise que l'opération sera modérément dilutive sur l'exercice 2019.

UNITED NATURAL FOODS
United Natural Foods est attendu en forte baisse à l'ouverture après la publication de résultats trimestriels décevants. Au quatrième trimestre de son exercice fiscal le spécialiste des produits bios a réalisé un bénéfice net de 33 millions de dollars, en repli de 2,5%. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 76 cents, contre un consensus de 86 cents. Le chiffre d'affaires a progressé de 11% à 2,6 milliards de dollars, conformément aux attentes.

ADOBE SYTEMES
Adobe Systemes a annoncé l'acquisition de Marketo, spécialiste du marketing en ligne pour 4,75 milliards de dollars. Cette acquisition va donner un coup de pouce à Adobe, lui permettant d'élargir ses offres en terme de marketing : "L'acquisition de Marketo élargit l'avance d'Adobe en matière d'expérience client B2C et B2B et place Adobe Experience Cloud au cœur du marketing ", a déclaré Brad Rencher, vice-président exécutif et directeur général, Digital Experience chez Adobe dans un communiqué.

MC DONALD'S
McDonald’s a annoncé une augmentation de 15% de son dividende trimestriel à 1,16 dollar par action, contre 1,01 dollar précédemment. Ainsi, le géant du fast-food distribuera près de 900 millions de dollars à ses actionnaires au titre son quatrième trimestre fiscal. Le groupe américain explique avoir bénéficié de la réforme fiscale de l’année dernière et de l’évolution de son activité. En parallèle, le groupe américain a dévoilé des objectifs financiers de long terme à partir de 2019.

TESLA

Encore un départ de cadre chez Tesla. Cette fois, ce serait le tour de Liam O'Connor, le vice-président en charge de la gestion de l’approvisionnement (« supply management »). C’est ce qu’a révélé Bloomberg. Liam O'Connor avait rejoint le constructeur de véhicules électriques en mars 2015. Bloomberg souligne qu’il s’agirait, au minimum, du 5ème départ d’un responsable senior en l’espace de quelques semaines.