Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF Wall Street - Les résultats et les statistiques économiques sont contrastés : les indices stagnent

AOF - 24 octobre 2019


(AOF) - Les marchés américains sont proches de l’équilibre, lestés par certaines valeurs cycliques. Le Dow Jones se replie légèrement en raison de la baisse de 3M, qui a abaissé ses objectifs annuels. D’autres publications ont été bien accueillies, dont celles de Microsoft et de Tesla. Les données économiques sont, elles, mitigées : les commandes de biens durables ont déçu et les PMI signalent une légère accélération de la croissance du secteur privé. Vers 17h40, le Dow Jones perd 0,11% à 26 803,65 points tandis que le Nasdaq Composite cède 0,76% à 8 181,18 points.

Tesla décolle de 15,56% à 294,30 dollars sur la place de New York, après avoir publié mercredi soir de solides résultats au troisième trimestre 2019. Le constructeur américain de véhicules électriques a bénéficié de ses livraisons record et d’une réduction importante de ses coûts. Ainsi, la firme d’Elon Musk a pu être rentable là où le marché attendait des pertes.

Les chiffres économiques du jour

Les ventes de logements neufs ont reculé de 0,7% à 701 000 unités en rythme annuel en septembre aux Etats-Unis. Le consensus Briefing s’élevait à 720 000.

La croissance du secteur privé a légèrement accéléré en octobre, a annoncé IHS Markit selon une première estimation. L’indice des directeurs d’achat (PMI) composite, qui prend en compte les secteurs manufacturier et des services a atteint 51,2 contre 51 en septembre. Il est au plus haut depuis trois mois. Le PMI pour les services est passé de 50,9 à 51 entre septembre et octobre. Le PMI pour le secteur manufacturier est passé de 51,1 à 51,5 entre septembre et octobre.

Aux Etats-Unis, les commandes de biens durables ont reculé de 1,1% en septembre. Les économistes tablaient sur un repli d'1% après +0,3% en août (chiffre révisé de +0,2%).

Aux Etats-Unis, 212 000 nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage ont été enregistrées lors de la semaine close le 19 octobre. Le consensus tablait sur 215 000 après 218 000 la semaine précédente (chiffre révisé de 214 000).

Les valeurs à suivre aujourd'hui


3M

3M a dégagé au troisième trimestre un bénéfice par action dilué en hausse de 5,4% à 2,72 dollars. Quant au chiffre d'affaires, il a reculé de 2% pour s'établir à 7,99 milliards de dollars. Les analystes attendaient en moyenne un bénéfice par action dilué de 2,49 dollars et un chiffre d'affaires de 8,17 milliards de dollars. Concernant ses perspectives, 3M a abaissé ses objectifs annuels. Il table désormais sur un bénéfice ajusté de l'ordre de 8,99 à 9,09 dollars par action, en baisse par rapport aux prévisions antérieures de 9,25 à 9,75 dollars par action.

COMCAST

Comcast a dévoilé un troisième trimestre supérieur aux attentes. Ainsi, sur la période, le numéro un du câble aux Etats-Unis a enregistré un bénéfice par action ajusté de 79 cents contre 68 cents un an plus tôt. Le chiffre d'affaires a pour sa part atteint 26,82 milliards de dollars, en augmentation de 21,2%. Les analystes attendaient en moyenne un bénéfice par action ajusté de 74 cents et des revenus de 26,77 milliards.

 

DOW
Dow a dévoilé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Au troisième trimestre, le groupe de chimie spécialisé dans la science des matériaux a réalisé un bénéfice net de 333 millions de dollars, ou 45 cents par action, contre 1,101 milliard, ou 1,36 dollar par action. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 91 cents. Les analystes tablaient sur 72 cents. Le chiffre d'affaires a reculé de 15% à 10,76 milliards. Le consensus le donnait à 10,74 milliards.


FORD

Ford a dévoilé mercredi soir ses résultats du troisième trimestre 2019 et abaissé ses prévisions financières annuelles. Ainsi, le constructeur automobile américain a publié un bénéfice net de 425 millions de dollars entre juillet et septembre, ou 11 cents par action, à comparer avec un bénéfice net avoisinant le milliard de dollars, ou 25 cents par action, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action atteint 34 cents, dépassant les attentes du consensus FactSet (26 cents).

JOHNSON & JOHNSON

Johnson & Johnson a abaissé ses prévisions en raison du montant que le groupe va verser pour mettre fin au dossier des opioïdes. Le géant américain de la santé table désormais sur un bénéfice net au troisième trimestre de 1,8 milliard de dollars, ou 66 cents par action, contre 4,8 milliards, ou 1,81 dollar par action auparavant.

MICROSOFT
Microsoft a dévoilé hier soir des profits plus élevés que prévu, bénéficiant comme depuis plusieurs trimestres de son développement dans le cloud. Au premier trimestre, clos fin septembre, le géant de l'informatique a enregistré un bénéfice net en progression de 21% à 10,7 milliards de dollars, soit 1,38 dollar par action. Le consensus IBES Refinitiv a été dépasé de 14 cents. Le chiffre d'affaires de Microsoft a atteint pour sa part 33,1 milliards de dollars, en hausse de 14% sur un an alors que les analystes attendaient 32,4 milliards de dollars.

TECHNIPFMC
TechnipFMC a dévoilé un bénéfice net, qui a chuté de 84,1% à 21,8 millions de dollars et un Ebitda ajusté de 379,2 millions de dollars, en repli 11,9%. La marge d'Ebitda ajusté a reculé de 230 points de base à 11,4%, les revenus ayant progressé de 6,1% à 3,33 milliards de dollars. Les prises de commandes ont reculé de 28,4% à 2,61 milliards de dollars.

TESLA

Tesla devrait bondir à l'ouverture des marchés américains, après avoir publié mercredi soir des résultats dans le vert au troisième trimestre 2019. Ainsi, le constructeur américain de véhicules électriques a publié un bénéfice net de 143 millions de dollars sur la période, ou 80 cents par action, à comparer avec un bénéfice net de 311 millions de dollars, ou 1,82 dollar, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ressort à 1,91 dollar, là où le consensus FactSet attendait une perte de 46 cents.

TWITTER
Twitter va perdre des plumes à Wall Street en raison de revenus et de perspectives décevants. Au troisième trimestre, le site de microblogging a dégagé un bénéfice net de 37 millions de dollars, soit 5 cents par action, contre un bénéfice de 789 millions de dollars, soit 1,02 dollar un an plus tôt. Il avait alors bénéficié d'un important crédit d'impôts. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 17 cents, ressortant 3 cents sous les attentes du marché.