Bourse

Sociétés

ARCELORMITTAL lanterne rouge du CAC 40 malgré un trimestre plus solide que prévu

AOF - 05 novembre 2020


(AOF) - Dernier de l'indice phare parisien, ArcelorMittal a abandonné 1,86% à 12,324 euros malgré la publication de résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Les investisseurs pourraient sanctionner l'absence de prévisions chiffrées sans doute liée à la crise sanitaire. Au troisième trimestre, le premier sidérurgiste mondial a profité de la reprise du marché de l'acier après un deuxième trimestre rendu très difficile par la pandémie. Tous les segments d'acier ont progressé, le Brésil et la zone regroupant l'Afrique du Sud, le Kazakhstan et l'Ukraine (ACIS) ont affiché également une amélioration de leur rentabilité.

Le segment minier a particulièrement bénéficié de la hausse des prix du minerai de fer et dépassé ses objectifs.

Au troisième trimestre 2020, le géant de l'acier a accusé une perte nette de 261 millions de dollars, soit deux fois moins élevée qu'au deuxième trimestre 2020 (559 millions) et qu'au troisième trimestre 2019 (539 millions).

Le résultat opérationnel est ressorti à 718 millions, contre une perte de 253 millions au trimestre précédent. Sur un an, il progresse de 142%.

Surtout, l'Ebitda, indicateur de référence de la performance opérationnelle du groupe, s'est établi à 901 millions. Il affiche une hausse de 27,4% par rapport au deuxième trimestre 2020 et une baisse de 15% sur un an. L'Ebitda ressort supérieur aux attentes du marché. Selon le consensus fourni par ArcelorMittal, les analystes tablaient en moyenne sur 838 millions, en hausse de 16% d'un trimestre à l'autre. Dans une note publiée il y a deux jours, JPMorgan disait tabler, lui, sur 819 millions.

Le chiffre d'affaires a progressé de 21% à 13,266 milliards d'un trimestre à l'autre. Sur un an, les ventes accusent un repli de 20,2%.

Au niveau du bilan, la dette nette s'est réduite de 0,9 milliard en un trimestre pour atteindre 7 milliards au 30 septembre, conformément à l'objectif du groupe. Dans ce cadre, ArcelorMittal entend désormais accorder la priorité au retour à l'actionnaire. Au mois d'octobre, il a d'ailleurs acquis pour 500 millions de dollars de ses propres actions.

Le groupe a également achevé son programme d'optimisation de son portefeuille avec la cession de l'intégralité d'ArcelorMittal USA pour 1,4 milliard de dollars.

En termes de perspectives, ArcelorMittal s'attend à une forte volatilité sur ses marchés dans les mois à venir en raison de la résurgence de la crise sanitaire. Dans un tel environnement, le groupe restera focalisé sur l'amélioration de sa performance opérationnelle et de sa rentabilité.