Bourse

Sociétés

ARKEMA profite de la faiblesse des taux pour lever 300 millions d'euros

AOF - 15 janvier 2020


(AOF) - Arkema cède 1,52% à 87 euros, pénalisé par son statut de valeur cyclique dans un environnement marqué par le retour de l'aversion pour le risque. Dans ce cadre, les investisseurs ont relégué au second plan la levée de fonds à un coût très avantageux annoncée par le chimiste français. L'ancienne filiale de Total a réalisé mardi avec succès le placement d’obligations hybrides à durée indéterminée d’un montant de 300 millions d’euros, assorties d’un coupon de 1,5% jusqu’à la date de première option de remboursement anticipé au gré du groupe après 6 ans.

" En profitant de conditions de marché favorables et à la suite de sa précédente opération de refinancement hybride en juin 2019, le groupe s'offre ainsi la possibilité de refinancer le solde de 300 millions d'euros de ses obligations hybrides à durée indéterminée comportant une première option de remboursement anticipé en octobre 2020 et portant un coupon de 4,75% ", a expliqué le groupe de chimie.

Les obligations seront subordonnées à toute dette senior et seront comptabilisées en capitaux propres selon les normes IFRS. Elles feront l'objet d'un traitement en fonds propres à hauteur de 50% de leur montant par les agences de notation Moody's et Standard and Poor's.

En juin dernier, Arkema  avait réalisé avec succès le placement d'une émission hybride à durée indéterminée super-subordonnée incluant une première option de remboursement anticipé au gré de la société après 5,25 ans, d'un montant de 400 millions d'euros, assorties d'un coupon de 2,75% jusqu'à la date de première option de remboursement anticipé.

Arkema n'est pas le seul grand groupe français à utiliser cet instrument de crédit pour se refinancer.

En novembre, EDF avait levé 500 millions d'euros avec une émission obligataire hybride, tout comme Orange, en septembre.