Bourse

Marchés

ASTON MARTIN resserre sa fourchette de prix pour son introduction en Bourse

AOF - 01 octobre 2018


(AOF) - A l’occasion de son introduction en Bourse imminente, Aston Martin a du brider quelque peu son moteur. Ainsi, l’iconique constructeur automobile a du revoir à la baisse la limite supérieure de la fourchette de prix pour ses titres. Cette dernière s’étale désormais de 18,50 à 20 livres, contre un précédent intervalle allant de 17,50 à 22,50 livres. De ce fait, la valorisation maximale du groupe britannique sera de 4,6 milliards de livres, contre 5,07 milliards auparavant.

" Les retours ont été mitigés ", a expliqué une source proche du dossier à Reuters. " Les investisseurs, tout en ayant une bonne impression de la direction du groupe, avaient des doutes sur le déroulement du programme de nouveaux lancements de modèles prévu par Aston Martin ", a ajouté la source. Avant de conclure : " le bas de la fourchette sera peut-être le niveau où l'opération sera un succès ".

Dans le détail, Aston Martin mettra 25% de son capital à disposition du marché, ce qui représente environ 57 millions de titres. Le constructeur de la fameuse DB5, immortalisée par James Bond, précise que l'allemand Daimler, qui détient près de 5% du capital, restera actionnaire et ne participera pas à l'opération.

Avec cette introduction en Bourse, Aston Martin suivra l'exemple de son rival italo-américain Ferrari qui s'était introduit à Wall Street fin 2015.

Après plusieurs années difficiles, le constructeur britannique a renoué avec les bénéfices en 2017.

Cette tendance favorable s'est prolongée lors du premier semestre 2018 où le groupe a réalisé un Ebitda ajusté de 106 millions de livres (+14%) et un chiffre d'affaires de 445 millions de livres (+8%). Le constructeur a notamment évoqué de bonnes ventes de sa voiture de sport moderne Vanquish Zagato et du modèle plus classique DB4 GT.

Et le constructeur haut de gamme n'entend pas s'arrêter en si bon chemin. Ainsi, Aston Martin, qui vise 6 200 à 6 400 véhicules cette année, espère avoisiner les 10 000 unités à fin 2020.