Bourse

Sociétés

ATOS : Thierry Breton s'en va, mais l'activité trimestrielle rassure

AOF - 24 octobre 2019


(AOF) - Atos (+9,87% à 68,88 euros) a caracolé en tête de l’indice CAC 40 en dépit de l’annonce du prochain départ de son PDG, Thierry Breton, à la Commission européenne. Celui-ci n’est pas une surprise, le nom de l’ancien ministre de l’Economie circulait dans la presse depuis plusieurs jours après le rejet de la précédente candidate, Sylvie Goulard. L’action du groupe informatique a d’ailleurs été récemment sous pression en raison de ces rumeurs, mais également des craintes des investisseurs à propos d’un profit warning.

En conséquence, Thierry Breton fera parvenir sa démission de Président-Directeur Général du groupe informatique à effet du 31 octobre prochain. Conformément au plan de succession d'Atos, le Conseil d'administration dissociera des fonctions de Président du Conseil d'administration et de Directeur général.

Il nommera Elie Girard, Directeur général à effet du 1er novembre 2019. Le directeur financier du groupe avait été nommé en mars dernier Directeur général délégué, devenant ainsi le possible successeur de Thierry Breton. A compter du 1er novembre prochain et jusqu'au moment où sa nomination en qualité de Commissaire européen serait confirmée, Thierry Breton sera Président non exécutif . Il sera ensuite remplacé par Bertrand Meunier, Managing Partner chez CVC Capital Partners, au poste de Président non exécutif.

Les chiffres d'activité du troisième trimestre d'Atos, publiés en avance pour l'occasion, ont rassuré les investisseurs. Certains craignaient une performance décevante, voire un avertissement. Il n'en a rien été.

Le chiffre d'affaires est ressorti à 2,77 milliard d'euros, soit une croissance organique de 1,8%. L'amélioration par rapport aux trimestres précédents (+0,4% au premier trimestre et +1,1% au second trimestre) résulte principalement du retour à la croissance, comme anticipé, de la Division Infrastructure & Data Management (infogérance). Elle affiche une croissance de 0,8% en comparable contre -1,8% sur la première partie de l'année.

Le groupe a de plus confirmé ses objectifs pour 2019, soit une croissance organique du chiffre d'affaires comprise entre 1% à 2%, une marge opérationnelle d'environ 10,5% du chiffre d'affaires et un flux de trésorerie disponible compris entre 0,6 et 0,7 milliard d'euros.