Bourse

Sociétés

BONDUELLE affiche sa prudence

AOF - 04 février 2020


(AOF) - Bonduelle perd 0,92% à 21,50 euros après la publication d'un chiffre d'affaires semestriel contrasté et de perspectives prudentes. Le spécialiste des légumes en conserve a été pénalisé au premier semestre par l'alerte sanitaire liée à une contamination à la bactérie E. Si cette bactérie n'a pas été retrouvée dans les salades du groupe, elle a conduit les autorités américaines et canadiennes à arrêter momentanément la commercialisation de certains de ses produits. Cet événement, qui a couté au groupe familial 3,5 millions de dollars, pèsera sur ses résultats annuels.

Ainsi, Bonduelle vise désormais une croissance et une rentabilité en bas de la fourchette de ses objectifs (croissance de 1,5% à 2,5% et résultat opérationnel courant entre 115 et 118 millions à périmètre et change constants).

Au premier semestre clos fin décembre, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 1,442 milliard d'euros, en hausse de 2,5%, dont 0,6% en organique. Dans une note publiée ce matin, LCM souligne que cette performance ressort en ligne avec ses attentes. Le broker tablait en effet sur 1,438 milliard.

Bonduelle a réalisé un meilleur deuxième trimestre, avec une hausse de 4,6% de ses ventes (+2,4% en organique) malgré un environnement difficile en zone euro.

Dans cette région, les ventes ont en effet reculé de 1,4% (-1,3% en organique), pénalisées par l'activité de marque de distributeurs, les salades traiteur et en sachets et la perte d'un client en Allemagne.

Hors zone euro en revanche, les ventes ont grimpé de près de 10% (+5,4% en organique). Le groupe a enregistré de bonnes performances sur l'ensemble de ses activités.

LCM a abaissé son objectif de cours sur le titre de 23,8 à 22,8 euros tout en réitérant sa recommandation Neutre dans le sillage de cette publication.

Le bureau d'études souligne que l'alerte sanitaire a contraint Bonduelle à la prudence. LCM avait déjà évoqué ses doutes quant à la capacité du groupe d'atteindre ses objectifs, doutes qui se confirment après cette publication.