Bourse

Sociétés

BONDUELLE malmené

AOF - 05 février 2019


(AOF) - En repli de 6,90% à 28,35 euros, Bonduelle a accusé la plus forte baisse du SRD. Les investisseurs sanctionnent la publication d'un chiffre d'affaires semestriel légèrement inférieur aux attentes, mais surtout, des perspectives prudentes. Le spécialiste des légumes en conserves a abandonné son objectif de chiffre d'affaires annuel d'une croissance des ventes de +2,5% et vise "une croissance limitée" liée aux acquisitions, et une croissance organique nulle contre +2,8% attendue.

La marge d'Ebita, qui était attendue à environ 5%, n'est plus mentionnée dans l'attente des premiers résultats des négociations commerciales 2019 (le consensus attend 4,5%), observe Invest Securities.

LCM pour sa part a dégradé sa recommandation sur Bonduelle de Neutre à Vente et abaissé son objectif de cours de 28,1 à 27 euros dans le sillage de cet avertissement sur résultats.

Le broker souligne que les nouveaux objectifs du groupe pourraient dépendre des négociations avec les distributeurs.

Or ajoute-t-il, ces négociations s'annoncent difficiles au vu du contexte chez les détaillants.

Les craintes du bureau d'études sur les objectifs du groupe se concrétisent donc. Le courtier manque toujours de visibilité sur cet exercice.

Au premier semestre 2018/2019, Bonduelle a réalisé un chiffre d'affaires de 1,41 milliard d'euros, en repli d'1% tant en données publiées qu'en données comparables.

Sur le seul deuxième trimestre, les ventes se sont repliées de 0,7 % en données publiées et de -1% en organique.

La croissance organique a atteint +2,4% en Europe du fait d'une croissance qualifiée de "robuste" dans les légumes en conserve et surgelés et s'élève à -3,6% hors d'Europe, impactée par la poursuite de la rationalisation de Bonduelle Fresh Americas (découpe de fruits, salades en sachet), une alerte sanitaire sur la consommation de salades aux Etats-Unis et la diversification des fournisseurs d'un client, toujours aux Etats-Unis.