Bourse

Sociétés

BOUYGUES a cédé près de la moitié de sa participation dans ALSTOM

AOF - 12 septembre 2019


(AOF) - Alstom a souffert aujourd’hui sur la place de Paris, où il a reculé de 4,90% à 37,45 euros, alors que son premier actionnaire, Bouygues (-0,63% à 34,78 euros), a cédé près de la moitié de sa participation. Ainsi, le groupe de BTP, télécoms et médias a vendu 13% du capital du groupe ferroviaire pour 1,079 milliard d’euros. La transaction a été réalisée dans le cadre d’un placement accéléré auprès d’investisseurs institutionnels, au prix de 37 euros par action, soit une décote de 6% par rapport au cours de clôture de mercredi soir (39,38 euros).

A l'issue de ce désengagement, Bouygues demeure le premier actionnaire d'Alstom avec 14,7 % du capital et conserve ses deux sièges au conseil d'administration (Olivier Bouygues et Bouygues S.A.). Bouygues était entré au capital d'Alstom en 2006 en reprenant la part de 21 % de l'État français.

Bouygues précise qu'il s'est engagé envers les banques en charge du placement à conserver pendant une période de 180 jours le solde de sa participation dans Alstom, sous réserve des exceptions d'usage.

" De notre point de vue, cette opération était attendue depuis longtemps par les investisseurs et n'entame pas notre opinion positive sur les actions d'Alstom, qui continuent d'être soutenues par des fondamentaux solides ", a commenté UBS. Le bureau d'études est notamment convaincu par les objectifs à horizon 2023 dévoilés par le groupe en juin dernier.

Dans le cadre de son plan stratégique "Alstom in Motion", le groupe vise notamment une marge d'exploitation ajustée d'environ 9 % en 2022-2023, contre 7,1% lors de l'exercice 2018-2019. Un objectif ambitieux.

In fine, UBS a réitéré sa recommandation d'Achat sur la valeur, ainsi que son objectif de cours de 45 euros.