Bourse

Sociétés

CAPGEMINI à la dernière place du CAC 40, la croissance déçoit en fin d'année

AOF - 13 février 2020

(AOF) - Capgemini a connu une seconde partie d’année difficile. Le groupe de conseil et de services informatiques n’est pas parvenu à atteindre son objectif de croissance, qu’il avait abaissé il y a un peu plus de 4 mois. Deux publications décevantes en aussi peu de temps, une occurrence rare pour Capgemini qui a fermé la marche du CAC 40 en reculant de 3,37% à 113,40 euros.

L'année dernière, la marge opérationnelle du groupe a progressé de 9% à 1,741 milliard d'euros, représentant 12,3% du chiffre d'affaires, en augmentation de 20 points de base. La rentabilité de Capgemini est ressortie dans le bas de la fourchette d'objectifs de 12,3% et 12,6%.

Le chiffre d'affaires a atteint 14,125 milliards d'euros, en progression de 7%, dont 5,3% à taux de change constants. Sur le seul quatrième trimestre, elle est tombée à 2,9%. Le groupe de conseil et de services informatiques visait une croissance " autour 5,5% " sur l'année.

Deux zones géographiques, les Etats-Unis et le Royaume-Uni/Irlande, ont connu une fin d'année plus difficile que les autres. L'Amérique où Capgemini réalise près du tiers de ses revenus, ont connu une baisse d'activité de 0,4% à taux de change constants après une hausse de 3,5% au trimestre précédent. Elle a souffert d'une base de comparaison défavorable.

La dégradation de la tendance est encore plus importante au Royaume-Uni/Irlande, dont les revenus ont reculé de 3,1% après une progression de 6,3% au troisième trimestre. Cette zone géographique a subi l'impact négatif des incertitudes provoquées par le Brexit, comme le groupe avait averti en octobre. Elle devrait encore décroitre au premier trimestre 2020.

Le free cash-flow organique s'établit en forte hausse à 1,288 milliard d'euros et dépasse ainsi largement l'objectif de 1,100 milliard d'euros fixé en début d'année. Cette performance reflète en premier lieu la progression de la marge opérationnelle et dans une moindre mesure la baisse des coûts de restructuration. Le groupe a également bénéficié sur l'exercice 2019 d'une amélioration de 30 millions d'euros de son besoin en fonds de roulement.

A l'occasion de cette publication, le Conseil d'administration a approuvé un nouveau programme de rachat d'actions pour 600 millions d'euros, auquel vient s'ajouter le solde de 250 millions d'euros du programme en cours.

Cette année, Capgemini prévoit que le ralentissement constaté en fin d'année se prolonge. Il vise une croissance d'environ 4% à taux de change constants de son chiffre d'affaires. Le groupe prévoit en revanche une nouvelle une amélioration de la profitabilité, avec une marge opérationnelle comprise entre 12,4% et 12,6% et un free cash-flow organique d'environ 1,2 milliard d'euros.

Ces perspectives ne tiennent pas compte de l'impact de l'acquisition d'Altran.