Bourse

Sociétés

CASINO lance une nouvelle opération pour renforcer sa structure financière

AOF - 09 décembre 2020


(AOF) - Casino a cédé 0,12% à 25,32 euros malgré l'annonce d'une opération visant à renforcer sa liquidité jusqu'à fin 2023, diminuer le montant de sa dette obligataire et en allonger la maturité moyenne. Le distributeur souhaite y parvenir en levant 500 millions d'euros de dette de long terme, dont 200 millions supplémentaires sur le prêt à terme (Term Loan B) de maturité 2024 souscrit en novembre 2019 et 300 millions de dette senior non-sécurisée à échéance janvier 2026.

L'opération comporte également une offre de rachat sur les souches non sécurisées de maturités 2021, 2022, 2023, 2024 et 2025 pour un montant maximum de 1,2 milliard d'euros, financée à hauteur de 500 millions d'euros par les nouveaux fonds levés, et à hauteur de 735 millions par le produit de cession de Leader Price (648 millions d'euros) et les fonds encore disponibles sur le compte séquestre dédié au remboursement de la dette (87 millions d'euros).

Casino a précisé que les fonds levés à l'issue de l'offre et éventuellement non utilisés seront versés sur le compte séquestre dédié au remboursement de la dette, en vue d'opérations ultérieures. La finalisation de ces opérations est attendue dans les prochaines semaines.

Pour rappel, Casino avait annoncé la cession de 545 magasins Leader Price, 2 supermarchés Casino et 3 entrepôts à Aldi le 30 novembre dernier. Une transaction qui doit lui permettre de toucher 683 millions d'euros, dont 648 millions d'euros perçus immédiatement et jusqu'à 35 millions d'euros de complément de prix versé ultérieurement sur la base du respect d'indicateurs opérationnels.

A cela s'ajoute également la cession éventuelle à Aldi de magasins Leader Price complémentaires pour un montant pouvant atteindre 11 millions d'euros.

De plus, le 17 novembre dernier, Casino avait annoncé le succès de son offre de rachat portant sur les obligations à échéances mai 2021, juin 2022, janvier 2023 et mars 2024. Cette opération lui avait alors permis de porter le montant cumulé des rachats obligataires réalisés en 2020 à 537,1 millions d'euros, réduisant d'autant l'encours de la dette obligataire du groupe.