Bourse

Sociétés

CASINO : l'ancienne centrale d'achat commune avec Intermarché dans le viseur de Bruxelles

AOF - 04 novembre 2019


(AOF) - Les pratiques d’INCAA, ancienne centrale d’achat commune à Casino et Intermarché créée en 2014 et dissoute l'année dernière, sont dans le viseur de la Commission européenne. L’institution a en effet ouvert une enquête formelle en matière de pratiques anticoncurrentielles afin de déterminer si les deux distributeurs ont coordonné leurs comportements sur le marché, en violation des règles de concurrence de l'Union européenne.

Concrètement, l'alliance entre les deux groupes visait à acheter de plus gros volumes.

Elle portait sur les produits de grandes marques, mais pas sur les produits que chacune des deux enseignes vendaient sous leurs marques propres, ni sur les produits frais agricoles ou de la pêche ainsi que sur les produits français issus d'entreprises petites, moyennes ou de tailles intermédiaires.

Une alliance dans le collimateur de la Commission européenne, qui "craint que Casino et Intermarché ne soient allés au-delà de l'objectif" de cette dernière et "ne se soient livrés à un comportement anticoncurrentiel".

"Les alliances aux achats sont devenues essentielles pour les chaînes de grande distribution. Elles permettent d'offrir de meilleurs prix pour les produits de marques alimentaires et d'hygiène, que les consommateurs achètent quotidiennement", souligne Margrethe Vestager, commissaire chargée de la politique de concurrence.

Toutefois, ces avantages peuvent disparaître "si les détaillants utilisent ces alliances pour s'entendre sur leurs activités de vente".

C'est dans ce contexte que la Commission cherchera à déterminer si Casino et Intermarché ont coordonné leurs activités relatives au développement de leurs réseaux de magasins et leurs politiques de prix à l'égard des consommateurs.

Ainsi, l'institution indique avoir pour priorité de réaliser une enquête approfondie (aucun délai légal prévu), tout en soulignant que "la procédure formelle d'examen ne préjuge pas de son issue".

En février 2017 et en mai 2019, elle avait d'ailleurs effectué des inspections inopinées dans les locaux des deux groupes, dans le cadre d'une enquête lancée de sa propre initiative au sujet d'une possible collusion entre grands distributeurs par l'intermédiaire d'alliances aux achats.


A la Bourse de Paris, Casino a pris 1,91% à 49,53 euros.