Bourse

Sociétés

CREDIT AGRICOLE : solide performance trimestrielle grâce à LCL et aux activités de marché

AOF - 04 novembre 2020

(AOF) - La saison de publication des résultats des banques françaises continue de se dérouler favorablement. Après BNP Paribas hier, Crédit Agricole SA a dévoilé une performance moins dégradée que prévu au troisième trimestre. L'action de la banque verte a gagné 1,24% à 7,37 euros alors même que le secteur était sous la pression de la baisse des taux d'intérêt à long terme en raison des incertitudes de l'élection présidentielle américaine.

Entre juillet et septembre, le résultat net part du groupe de Crédit Agricole SA a reculé de 18,5% à 977 millions d'euros. Corrigé des éléments exceptionnels, il a baissé de 9,1% à 1,115 milliard d'euros, un montant supérieur de 41% au consensus.

Si la banque a été confrontée à un coût du risque multiplié par 1,7 à 605 millions d'euros, celui-ci est inférieur de 24% aux attentes du marché. Elle a également réduit ses coûts de façon plus importante qu'attendu, ceux-ci ayant reculé de 1,1% à 2,99 milliards.

Crédit Agricole SA a ainsi pu faire état d'un effet de ciseau positif, ses revenus ayant augmenté de 2,4% à 5,151 milliards d'euros.

L'analyse de ces résultats sous l'angle des différentes divisions montre en particulier les bonnes performances de la banque de détail en France (LCL) et des activités de marché.

LCL a ainsi généré un résultat net part du groupe de 176 millions d'euros contre 149 millions au troisième trimestre 2019 alors que le marché ciblait 108 millions d'euros. Elle a bénéficié d'un repli de 4,5% de ses charges pour des revenus en progression de 2,6% à 889 millions d'euros. Cette hausse est tirée par les commissions (+3,8%), en particulier sur l'assurance et la monétique.

La banque de marché et d'investissement a pour sa part enregistré un bond de 89% de son résultat net part du groupe à 232 millions d'euros grâce au bonne performance des activités de marché : +26,5% pour le courtage sur obligations, devises et matières premières.

Grâce notamment aux profits générés ce trimestre, le ratio de fonds propres durs (CET1) a progressé de 60 points de base par rapport à fin juin à 12,6%. Il comprend 60 points de non base non distribué en 2020. La banque a constitué une provision pour dividende de 16 cents par action au troisième trimestre, portant le total à 40 cents depuis le 1er janvier.