Bourse

Sociétés

CROSSJECT lance une augmentation de capital de 4 millions d'euros

AOF - 28 novembre 2018


(AOF) - Crossject annonce le lancement d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS) d'un montant d'environ 4 millions d'euros. 3 400 842 actions nouvelles ordinaires seront émises. 3 DPS permettront de souscrire 1 action nouvelle. Le prix d'émission est de 1,16 euro par action, soit une décote faciale de 32,9% par rapport au cours de clôture de l'action mardi 27 novembre. La valeur théorique du droit préférentiel de souscription est de 0,14 euro

Le prix d'émission des actions nouvelles fait ainsi apparaître une décote de 27,0 % par rapport à la valeur théorique de l'action Crossject ex-droit.

La période de souscription des actions nouvelles sera ouverte du 3 décembre au 14 décembre 2018.

La société, qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments dédiés aux situations d'urgence, a reçu le soutien de son actionnaire historique, Gemmes Venture. Détenant 24,0% du capital, il s'est engagé à garantir la réussite de l'opération à travers l'atteinte d'un montant minimum de 75 % de l'émission.

Cette opération s'inscrit dans le cadre du financement de la poursuite du développement de la société et du renforcement de sa structure financière. En effet, l'activité nécessite des investissements récurrents pour financer tant le développement et la structuration de l'outil industriel que les étapes réglementaires en vue de l'obtention des autorisations de mise sur le marché (AMM) pour lesquelles les dépôts de demande aux Etats-Unis et en Europe sont prévus en 2020 prioritairement pour ZENEO Naloxone, ZENEO Midazolam et ZENEO Adrénaline.

A la date de la présente opération, la société ne dispose pas d'un fonds de roulement net suffisant pour faire face à ses obligations et à ses besoins de trésorerie d'exploitation des 12 prochains mois. Post augmentation de capital, le besoin de financement de la société a été évalué à ce jour à 11 millions d'euros.

Les aides et avances remboursables, le Crédit Impôt Recherche et les revenus consécutifs à la signature d'accords commerciaux devraient permettre à la société de disposer d'un fonds de roulement net suffisant au regard de ses obligations au cours des 12 prochains mois.

Dans l'hypothèse d'absence ou de décalages de l'enregistrement de revenus commerciaux et/ou de réalisation de l'émission à hauteur de 75%, la société est actuellement en discussion en vue de l'obtention de financements non dilutifs.