Bourse

Sociétés

DBV TECHNOLOGIES décroche après le succès de NESTLE en Europe

AOF - 21 décembre 2020


(AOF) - DBV Technologies cède plus de 7% à 4,29 euros, pénalisé par la nouvelle avance prise par son concurrent Nestlé Health Science, filiale de Nestlé. Palforzia, une immunothérapie orale contre les allergies aux arachides chez les patients âgés de 4 à 17 ans, a reçu aujourd'hui le feu vert de la Commission européenne. Une bonne nouvelle pour le géant suisse qui avait acquis Aimmune Therapeutics pour s'emparer de ce produit. Il s'agit du premier et unique traitement contre les allergies aux arachides autorisé en Europe.

 Nestlé espère une commercialisation dans les prochains mois.

Aux États-Unis, Palforzia a déjà été admis par la FDA en janvier 2020. C'est également le premier et le seul traitement approuvé par les autorités américaines contre l'allergie aux arachides chez les enfants âgés de 4 à 17 ans. En Europe, il peut être utilisé en association avec un régime évitant les arachides.

DBV Technologies est en retard dans cette course au traitement d'une allergie qui touche environ 17 millions de personnes en Europe. Le mois dernier, l'Agence européenne des médicaments (EMA) a autorisé le dépôt de sa demande d'autorisation de mise sur le marché (AMM) pour son produit expérimental Viaskin Peanut.

La validation de cette demande d'AMM confirme que la demande est suffisamment complète pour entamer le processus d'examen formel du patch visant à traiter l'allergie aux arachides chez les enfants âgés de 4 à 11 ans. Suite à cette validation de l'AMM, le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l'EMA examinera la demande et fera une recommandation à la Commission européenne (CE) sur l'octroi éventuel d'une autorisation de mise sur le marché. DBV s'attend à recevoir la première série de questions de l'EMA environ 120 jours après cette validation.

Aux Etats-Unis également, la biotech française espère des avancées après le refus de la FDA au mois d'août. Les autorités américaines de santé ont estimé que les preuves d'une efficacité statistiquement fiable chez les sujets qui perdaient leur patch dans la journée, devaient être étayées.

DBV doit discuter avec la FDA pour décider ensemble des prochaines étapes, mais il est probable que la société doive apporter des modifications au patch afin d'en améliorer le taux d'adhésion dermique, et valider la corrélation de cette amélioration technique avec une amélioration clinique.