Bourse

Sociétés

DBV TECHNOLOGIES flambe de 53% !

AOF - 02 novembre 2020


(AOF) - DBV Technologies a bondi de 53% à 3,75 euros, soutenu par la validation par l'Agence européenne des médicaments (EMA) du dépôt de sa demande d'autorisation de mise sur le marché (AMM) pour son produit expérimental Viaskin Peanut. La validation de cette demande d'AMM confirme que la demande est suffisamment complète pour entamer le processus d'examen formel du patch visant à traiter l'allergie aux arachides chez les enfants âgés de 4 à 11 ans.

Suite à cette validation de l'AMM, le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l'EMA examinera la demande et fera une recommandation à la Commission européenne (CE) sur l'octroi éventuel d'une autorisation de mise sur le marché. DBV s'attend à recevoir la première série de questions de l'EMA environ 120 jours après cette validation.

Goldman Sachs a confirmé sa recommandation d'Achat et son objectif de cours de 6 euros (4 dollars pour l'ADS coté sur le Nasdaq). Le broker reconnaît que cette validation est une bonne nouvelle. Le bureau d'études attend désormais des informations sur les prochaines étapes réglementaires pour le traitement expérimental aux Etats-Unis. En effet, il s'agit du principal thème qui intéresse les investisseurs après le refus d'approbation par la FDA cet été.

Le courtier estime qu'une réunion entre le groupe et la FDA pourrait avoir lieu d'ici la fin de l'année. Aussi, DBV pourrait présenter une mise à jour de son calendrier concernant Viaskin Peanut au premier trimestre 2021. Dans ce cadre, l'intermédiaire confirme, pour l'instant, son scénario central d'un lancement commercial aux Etats-Unis en 2022. Il pourrait évidemment le modifier en fonction des informations que communiquera DBV.

En août dernier, la FDA avait rendu une CRL (refus d'approbation), estimant que les preuves d'une efficacité statistiquement fiable chez les sujets qui perdaient leur patch dans la journée, devaient être étayées.

DBV doit encore discuter avec la FDA pour décider ensemble des prochaines étapes, mais il est probable que la société doive apporter des modifications au patch afin d'en améliorer le taux d'adhésion dermique, et valider la corrélation de cette amélioration technique avec une amélioration clinique, rappelle ce matin Invest Securities.

DBV a récemment publié sa position de trésorerie qui s'élève à 189 millions d'euros à la fin du troisième trimestre. La société prévoit une poursuite d'une décélération de son cash burn en ligne avec le plan de restructuration initiée dès le troisième trimestre de cette année qui marque déjà un ralentissement des dépenses par rapport aux trimestres précédents.

DBV prévoit que la mise en œuvre complète des mesures de réduction des coûts à l'échelle de l'organisation soit achevée d'ici le second 2021, période à laquelle le groupe vise une réduction de sa consommation mensuelle moyenne de trésorerie de 40 à 50% par rapport au premier semestre 2020.

Grâce à ces mesures, la société s'attend à ce que son actuelle position de cash lui permette d'assurer une continuité de ses activités opérationnelles jusqu'au second semestre 2022.