Bourse

Marchés

Début de semaine sans saveur

AOF - 20 janvier 2020


(AOF) - Les principaux marchés actions européens ont marqué le pas. Le CAC 40 a cédé 0,36% à 6 078,54 points après avoir gagné plus de 1% la semaine dernière et atteint son plus haut niveau depuis juillet 2007. Dans le reste de l'Europe aussi, les investisseurs ont repris leur souffle, comme en témoigne ce soir le repli de 0,24% de l'EuroStoxx 50. La séance a été particulièrement calme en raison de la fermeture de Wall Street pour cause de Martin Luther King day.

Le début de semaine a donc été particulièrement atone sur les Bourses européennes. Les investisseurs ont, semble-t-il, intégré les récentes bonnes nouvelles. En effet, l'accord de phase 1 entre les Etats-Unis et la Chine a été finalement signé. Les économies de ces deux pays vont, globalement, mieux que prévu. Les premiers résultats trimestriels des entreprises américaines sont solides et, surtout, les banques centrales devaient rester toujours aussi accommodantes cette année.

Dans ce cadre, la révision à la baisse de la prévision de croissance mondiale du FMI pour 2019 (+2,9% contre +3% auparavant) a été reléguée au second plan, et ce d'autant que l'organisation internationale a estimé que le récent accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine pourrait relancer la croissance l'an prochain.

Le marché pétrolier, en revanche, a vécu une séance plus animée. En fin de journée, le cours du baril de Brent gagnait 0,4% à 65,09 dollars, soutenu par la suspension de la production dans deux importants gisements pétroliers en Libye. Elle est la conséquence de la fermeture d'un pipeline par les troupes du maréchal Khalifa Haftar. Bloomberg affirme par ailleurs que l'accès au champ pétrolier, Al Ahdab, dans le sud de l'Irak serait bloqué par des agents de sécurité, qui souhaiteraient obtenir de meilleures conditions d'emplois.

A la Bourse de Paris, Total a gagné 0,13% dans le sillage de l'or noir. LVMH a cédé 2,12% et Kering 1,84%, pénalisés par des prises de bénéfices. LVMH affiche cependant un gain de 69% depuis un an et, Kering, de 46%.